Du 30 novembre au 11 décembre 2015, Paris va accueillir la COP21, la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. La COP21 affiche un objectif ambitieux : la signature d’un accord pour contenir l’élévation de la température moyenne de la planète en-dessous de 2°C d’ici 2100 et l’impact de l’homme sur l’environnement.

Calculez vos économies d’énergie

Quatre décennies de négociations sur le climat
Rappel des enjeux de la COP 21 à quelques jours de son coup d’envoi

En 1979 se déroulait la première conférence mondiale sur le climat à Genève au cours de laquelle est lancé un Programme mondial de recherche climatique. Lors de la publication de son rapport en 1990, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) reconnaît la responsabilité humaine sur le dérèglement climatique. Depuis, les différents conférences et sommets ont essayé d’apporter des solutions :

  • 1992 : sommet de la Terre à Rio de Janeiro avec la signature de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques pour stabiliser les concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre (GES) ;
  • 1997 : signature du protocole de Kyoto qui fixe des engagements chiffrés pour réduire les émissions des GES pour les pays développés ;
  • 2007 : définition d’un calendrier des négociations avec le plan de Bali pour trouver un nouvel accord après l’échéance du protocole de Kyoto en 2012 ;
  • 2009 : conférence de Copenhague où aucun accord n’a entériné l’objectif de limiter le réchauffement à 2°C ;
  • 2010 : création d’institutions dédiées à l’objectif des 2°C à Cancun ;
  • 2011 : création d’une plate-forme de négociations à Durban pour travailler sur un accord à adopter en 2015 ;
  • 2012 : engagement de plusieurs pays industrialisés à limiter les GES à Doha.

Les dernières conférences de Varsovie (2013) et de Lima (2014) ont été des étapes pour préparer la COP 21 de Paris en 2015 dont l’un des objectifs est l’entrée en vigueur de l’accord en 2020.

Cop 21 : bâtir une « alliance » pour le climat

L’accord qui sera signé à Paris devra être universel et applicable à tous. En effet, l’enjeu principal de la COP21 est ambitieux : faire respecter l’objectif des 2°C en obtenant l’engagement des pays et en associant la société civile pour entamer dès à présent des actions concrètes. Néanmoins, ces efforts prendront en compte les capacités et les besoins de chaque pays à diminuer ses émissions de GES, en particulier pour les pays les moins avancés ou les petites îles. La COP21 a donc une approche globale pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique :

  • trouver et adopter un modèle énergétique « bas-carbone » et applicable à tous les pays ;
  • diminuer les émissions de GES ;
  • transformer durablement nos comportements.

Face aux conséquences environnementales et sanitaires du réchauffement climatique, le défi de la COP21 est de taille : mobiliser les états dans une politique climatique à long terme tout en s’appuyant sur les initiatives locales pour soutenir les engagements pris à Paris.

Calculez vos économies d’énergie

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème