Les isolants d’origine végétale présentent de nombreux avantages. Respectueux de l’environnement, ils garantissent un confort thermique équivalent, voire meilleur, que les isolants en laine minérale. Tour d’horizon avec L’énergie tout compris.

Calculez vos économies d’énergie

Isolants d’origine végétale : présentation

Il existe une grande variété d’isolants en laine végétale pour l’isolation de votre logement.

La laine de bois

La laine de bois est l’isolant en laine végétale le plus utilisé. Il existe sous forme de panneaux et s’utilise notamment pour les parois verticales, les sous-toitures rampantes et les planchers.

Performant tant au niveau thermique qu’acoustique, il assure au logement un confort en toute saison. L’été, lors des fortes températures, sa masse volumique permet de limiter l’entrée de la chaleur. De plus, ce type de matériau est difficilement combustible et possède une durée de vie d’environ 50 ans. Pour la laine en bois, il faut compter 14 €/m2.

La laine de chanvre

La laine de chanvre est fabriquée à partir de fibres naturelles, puis conditionnée sous forme de rouleaux ou de panneaux. Elle est également vendue en vrac.

Ce matériau est un isolant écologique réputé pour ses performances thermiques et phoniques. Il est utilisé pour les parois verticales, les sous-toitures rampantes et les planchers.

De plus, le chanvre n’a aucun effet négatif connu sur la santé. Sur le long terme, on estime sa durée de vie d’environ 50 ans. Comptez 15 €/m2.

La laine de coton

La laine de coton est la solution la plus respectueuse de l’environnement. En effet, elle est fabriquée à base de tissus issus du recyclage de coupes et de vêtements.

Ce matériau présente l’avantage d’être un bon régulateur hygrométrique. Perméable à la vapeur d’eau, il est ainsi source de confort thermique pour le logement.

Utilisable sous forme de panneaux semi-rigides, rouleaux ou feutre, ce matériau est conseillé pour l’isolation des parois verticales, des sous-toitures rampantes et des planchers.

La laine de lin

Elle se présente sous forme de panneaux ou rouleaux. Fabriquée à partir des fibres courtes de la plante, la laine de lin est ensuite texturisée par des fibres de polyester ou de maïs. On l’utilise le plus souvent pour l’isolation des combles, des planchers et plafonds. En matière environnementale, c’est un matériau recyclable.

Toutefois, la laine de lin reçoit un traitement afin de prévenir les moisissures et la prolifération d’insectes. N’oubliez pas de vérifier sa composition avant l’achat.

 

Choisir un isolant d’original végétal : comment le choisir ?

Pour bien choisir son isolant écologique, plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • L’utilisation : mur, plancher, support de couverture, sol ou sous-chape… certains matériaux sont plus adaptés que d’autres en fonction de l’usage que vous en ferez ;
  • L’isolation : elle dépend de plusieurs critères tels que la perméabilité, la densité du matériau et la conductivité thermique. La durée de vie et le prix peuvent également être des éléments déterminants dans le choix de votre isolant ;
  • Les caractéristiques techniques : en fonction de votre logement, assurez-vous que le matériau soit résistant à la vapeur, à l’humidité, au feu ou à la chaleur ;
  • Le bilan environnemental : certains isolants présentent des avantages environnementaux (énergie primaire, effet de serre) à ne pas négliger.

 

Le saviez-vous ?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) vous donne droit à 30 % de réduction d’impôts en cas de travaux de rénovation énergétique, dont les travaux d’isolation. Cette aide est cumulable avec le prêt à taux zéro et d’autres aides publiques. Renseignez-vous auprès de votre département et de l’Anah pour les modalités.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème