Moins populaire que les laines minérales et végétales, la ouate de cellulose est un isolant performant utilisé aussi bien en rénovation qu’en construction. Quelles sont les caractéristiques de ce matériau ? Quelles pièces de la maison se prêtent à l’isolation avec de la ouate de cellulose ?

Ouate de cellulose : un isolant écologique ?

Ouate de cellulose et isolation : caractéristiques et efficacité

La ouate de cellulose utilisée en isolation est fabriquée à 85% à partir de papier journal recyclé ou de chutes de papier d’imprimerie. Afin d’être exploitables, ces papiers sont moulus et reçoivent un traitement antifongique, insecticide et ignifuge, pour résister aux moisissures, aux champignons, aux insectes, aux vermines et au feu. Ce traitement, qui représente 15% de la composition de l’isolant en ouate de cellulose, est effectué à partir de sels de bore, de borax, d’acide borique, d’hydrate d’alumine et d’hydroxyde d’aluminium.

Le matériau peut se présenter sous forme de panneaux ou en vrac, en fonction de l’usage qui lui est réservé. Lorsqu’elle est vendue en panneaux, on ajoute à la ouate de cellulose des fibres de polypropylène, de polyéthylène ou de polyester pour une meilleure tenue.

Plusieurs facteurs font que la ouate de cellulose est considérée comme un éco-matériau. Sa fabrication nécessite peu d’énergie, contribue au recyclage du papier et engendre une pollution environnementale limitée en comparaison aux isolants minéraux ayant des qualités isolantes égales. Son énergie grise (énergie nécessaire tout au long de la « vie » du produit, de sa création à son recyclage) est de 6kWh/m3, alors qu’elle est de 850kWh/m3 pour le polystyrène, par exemple. Autre avantage, contrairement à la laine de verre, la ouate de cellulose est un isolant doux au toucher qui ne provoque pas de démangeaison lors de l’application.

Performances de la ouate de cellulose

La ouate de cellulose est idéale pour l’isolation d’une toiture, des combles, d’une sous-pente ou encore en application murale. En raison de sa très bonne inertie thermique, elle offre une isolation performante aussi bien contre la chaleur estivale que contre le froid en hiver. Elle permet également d’isoler un logement des nuisances acoustiques.

La ouate de cellulose présente une conductivité thermique allant de 0,035 à 0,041W/mK. Constituée de matériaux de récupération de qualité inégale, sa conductivité thermique est variable et doit être garantie, comme c’est le cas pour les produits certifiés ou pour les produits sous avis technique. Cet isolant obéit par ailleurs aux mêmes normes européennes que les autres matériaux d’isolation concernant ses caractéristiques, les méthodes d’essais et les unités prises en compte.

Outre ses qualités en matière d’isolation, la ouate de cellulose agit comme un correctif inertiel lorsqu’elle est mise en place dans des combles sans masse inertielle ou sous rampants d’un toit sans lame d’air ventilée. Elle présente une excellente résistance au feu et ne perd pas ou peu de résistance thermique au fil des ans. La ouate de cellulose présente aussi l’avantage de s’infiltrer dans les interstices et de limiter les déperditions d’air. Enfin, elle est également très efficace lorsqu’elle est utilisée comme un isolant phonique.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème