Isoler correctement sa maison est primordial quand on sait que 70 % de la consommation énergétique des ménages est attribuée au chauffage de leur logement, et qu’une mauvaise isolation thermique des murs peut engendrer 25 % de déperdition de chaleur.

Outre une sensation d’inconfort, une maison mal isolée est souvent synonyme de facture énergétique élevée.

Ces signes qui doivent alerter

Mauvaise isolation de maison : quels sont les symptômes

Certaines indications laissent présager que l’isolation de votre maison n’est pas adaptée ou commence à se dégrader.

  • Une mauvaise répartition de la chaleur 

Vous constatez que certaines pièces sont plus froides que d’autres et difficiles à chauffer.

  • Les murs intérieurs et le plafond de votre logement sont froids

Lorsque vous touchez les parois ou que vous vous en approchez, vous ressentez une sensation de froid.

  • L’humidité s’installe

Des traces d’humidité et des moisissures apparaissent sur les murs de votre maison notamment aux angles du plafond.

  • La température intérieure varie en fonction de l’extérieur

Votre maison est trop chaude en été et l’hiver vous constatez une baisse de la température dans votre logement.

  • Dégel rapide de la toiture

En hiver, vous constatez que la neige ou le gel fondent très rapidement, signe d’une mauvaise isolation des combles.

  • L’air s’infiltre

Portes et fenêtres laissent passer l’air froid et s’échapper l’air chaud.

  • Mauvaise isolation phonique

Vous entendez beaucoup les bruits de l’extérieur.

Que faire en cas de mauvaise isolation de sa maison ?

Si vous constatez l’un des symptômes mentionnés ci-dessus, la première  démarche à effectuer est sans doute de réaliser un diagnostic de performance énergétique, DPE, qui confirmera ou non la mauvaise isolation de votre maison. Ce bilan vous permettra de connaître les points forts et les faiblesses énergétiques de votre maison afin de palier ses défauts. En fonction des travaux envisagés (isolation de la toiture, des combles, des sols, des murs ou pose d’un double vitrage… ), des aides peuvent être octroyées sous certaines conditions : crédit d’impôt, éco-prêt à taux zéro, la prime énergie Total, subventions de l’Anah ou des collectivités locales.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes compétents afin de connaître les modalités d’éligibilité. 

Le saviez-vous ?

Un isolant performant associé à une étanchéité à l’air des parois et une ventilation maîtrisée permettent de réaliser des économies d’énergie.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème