L’isolation en nid d’abeilles offre des performances intéressantes lorsqu’elle est utilisée comme isolant phonique et thermique. Les multiples alvéoles de cet isolant permettent en effet de retenir le froid, la chaleur, les bruits et les courants d’air, sur les murs, le sol ou les toitures.

Diagnostic énergétique

L’isolation en nid d’abeilles et ses performances 
L’isolation phonique et thermique en nid d’abeilles

Les isolants thermiques ou phoniques sur le marché sont variés et s’adaptent en fonction de la partie du logement à traiter. Isolant végétal, minéral, synthétique : chaque matériau a ses qualités et ses inconvénients, et s’adapte plus ou moins aux différentes surfaces à isoler.

L’isolation en nid d’abeilles, fabriquée en mousse de polyéthylène complexée, forme des alvéoles recouvertes de film métallisé à très faible émissivité. Avantage de taille : ce film joue également le rôle de pare-vapeur, supprimant l’obligation d’en poser un sur la paroi à isoler.

Côté performances, cet isolant alvéolé n’a rien à envier aux autres matériaux. Il permet d’obtenir une conductivité thermique avec un delta de 0,033 W/m.K, et offre une résistance thermique de 3,80 m2.K/W pour une épaisseur standard de 105 mm. Par ailleurs, ce matériau présente un poids optimal, de seulement 9,5 kg/m3, simplifiant ainsi le transport, la manipulation et la pose de l’isolant.

Pratique et facile à poser 

La forme particulière de ce matériau d’isolation en nid d’abeilles permet une compression maximale sans déformation, puisque l’isolant reprend sa forme initiale lors de la mise en place. Parfaitement étanche à l’air dans le sens de la largeur, il bénéficie aussi d’une excellente résistance mécanique dans le sens de la longueur.

Les panneaux existent en plusieurs épaisseurs allant de 40 à 140 mm, en fonction du pouvoir isolant recherché. Ils sont disponibles en différents formats, de 1,15 m à 2,65 m. Pratique, la découpe de cet isolant alvéolé se fait au couteau ou à la scie électrique.

Sa mise en œuvre est adaptée aussi bien aux travaux de rénovation qu’à l’isolation d’un bâtiment neuf. Il est employable dans le résidentiel, les bâtiments non résidentiels ainsi que les établissements recevant du public (ERP).

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème