Selon l’Ademe, les murs d’une maison mal ou peu isolée peuvent causer entre 20 et 25% de déperdition de chaleur au sein d’un logement. Il s’agit, après les combles, de la deuxième source de déperdition la plus importante d’un logement. Quels sont les éléments à prendre en compte pour l’isolation des murs d’une maison ancienne ? Quelles sont les solutions possibles et à quelles aides pouvez vous prétendre pour ce type de projet ?
Isolation des murs d’une maison ancienne

Faut-il à tout prix isoler les murs anciens ?

L’opinion commune veut que plus les murs soient épais, plus ils protègent des variations de températures et ne nécessitent pas de travaux d’isolation. Cela n’est pas tout à fait vrai ; même si les murs épais empêchent l’impression de variation de la température sur une période donnée grâce à leur inertie, ils n’offrent pas de véritable isolation contre le froid ou la chaleur.
Ils présentent autant d’isolation qu’un mur fin et favorisent aussi les déperditions de chaleur.

Quelles solutions pour isoler les murs d’une maison ancienne ?

En matière d’isolation des murs, il existe deux alternatives principales : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur.
Lorsqu’il s’agit d’isoler des murs anciens, la question du respect des contraintes et des règles architecturales ne doit pas être négligée. Il arrive en effet que l’isolation des murs par l’extérieur ne soit pas possible, par exemple en cas de présence de pierres spécifiques sur la façade. Il convient donc de se renseigner en amont auprès de votre commune afin de prendre connaissance des éventuelles contraintes à respecter.
Si la maison arbore un mur de pierres apparent mais qu’elle n’est pas située dans une zone géographique soumise à des contraintes esthétiques, il est possible de récréer un mur de pierres sur la façade après avoir apposé un isolant à l’extérieur.   
Pour ce qui est de l’isolation des murs anciens par l’intérieur, on notera que la pose d’un isolant va fortement contribuer à l’amélioration du confort thermique et à l’allègement des factures énergétiques. Cependant, l’inertie des murs sera réduite.

Choix de l’isolant pour les murs

L’épaisseur d’un mur ne conditionne pas la qualité de l’isolation d’une maison ancienne ou plus récente.
En revanche, l’épaisseur du matériau isolant choisi a toute son importance. Bien souvent, plus l’isolant est épais, plus l’isolation sera importante.
En pratique, les qualités thermiques d’un isolant sont évaluées en fonction de sa résistance thermique, notée R. Cette notion désigne la capacité d’un matériau isolant à résister aux flux de chaleur. La résistance se définit notamment par rapport à l’épaisseur de l’isolant et à sa conductivité thermique (λ, la quantité de chaleur pouvant être transmise à un matériau en un temps donné).
En principe, plus la valeur de R est importante, meilleure sera l’isolation de vos murs anciens (ou même plus récents).

Réduisez le coût de vos travaux d’isolation avec des aides

Le coût d’un projet d’isolation dans une maison ancienne, qu’il s’agisse des murs, de la toiture ou des sols, peut être réduit grâce à des aides financières et fiscales. Bénéficiez par exemple d’un crédit d’impôt de 30% (appliqué sur le coût total des travaux), d’une prime énergie Total, ou encore d’aides de l’Anah pour diminuer le montant restant à charge. L’éco-prêt à taux zéro est également une alternative intéressante lorsque l’on souhaite mieux amortir le prix de travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement.
On notera que pour accéder à certaines aides, les matériaux isolants doivent souvent respecter un certain niveau de performance. Pour accéder au crédit d’impôt dans le cas de l’isolation de murs en façade ou en pignon, il faudra par exemple opter pour un isolant ayant une résistance minimale supérieure ou égale à 3,7m². kW/h.
 
Bon à savoir :
Un projet d’isolation thermique dans l’ancien peut aller de pair avec des travaux d’isolation phonique. Certains matériaux d’isolation peuvent en effet lutter contre les nuisances acoustiques tout en améliorant le confort thermique de l’habitation.
Il faudra également veiller à traiter tout problème d’humidité dans l’habitation avant de procéder à des travaux d’isolation sur vos murs anciens.
N’hésitez pas à faire appel aux conseils d’un professionnel pour vous guider dans votre démarche.
 

                                         Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Sur le même thème