À l’heure où la transition énergétique est au cœur de toutes les discussions, de nouvelles solutions toujours plus innovantes sont mises au point pour réduire la consommation énergétique des bâtiments et des machines. L’isolation des bâtiments notamment est en pleine mutation. Focus sur les nouveaux isolants thermiques avec L’énergie tout compris.

Calculez vos économies d’énergie

L’aérogel de silice, un isolant ultra-performant
Les nouveaux isolants thermiques ultra-performants

L’aérogel de silice semble être l’innovation qui révolutionne l’isolation des bâtiments à l’heure actuelle.

L’aérogel est un matériau nanostructuré. C’est d’ailleurs la particularité de sa structure qui lui confère ses performances isolantes. En effet, sa qualité d’isolant mésoporeux confine l’air dans sa porosité et lui donne une conductivité thermique jusqu’à deux à trois plus faible que l’air libre.

L’isolant en aérogel de silice présente de nombreux avantages. Comparé aux autres isolants, les performances de l’aérogel de silice, utilisé en isolant extérieur, sont impressionnantes. Son coefficient de conductivité thermique est de 0,027 W/m.K contre 0,034 pour la laine de roche et 0,036 pour le polystyrène par exemple.

De plus, la silice est un minéral et fait de l’isolant un produit non toxique pour l’homme.

Autre particularité de l’isolant aérogel de silice : il est translucide.

Les procédés d’application de l’aérogel de silice sont les mêmes que les isolants extérieurs utilisés jusqu’à présent : en projetant le produit au mur grâce à une machine thermique.

Les isolants sous vide

Le caviar de l’isolation en termes de performances thermiques, ce sont les isolants sous vide, appelé VIP (Vacuum Insulation Panel). C’est tout le principe des fenêtres double-vitrage appliquées à l’isolation thermique sur l’ensemble de la maison.

Le coefficient de conductivité thermique atteint une performance exceptionnelle avec 0,005 W/m.K, soit 4 fois mieux que les autres isolants pourtant très bons.

Le système des VIP existe depuis les années 60 ; alors pourquoi n’est-il pas plus utilisé dans les travaux d’isolation ? Car les panneaux sous vide sont fabriqués en aluminium selon un processus encore complexe. Il n’existe qu’un nombre limité de formats standardisés ce qui oblige souvent à recourir à d’autres formes d’isolants pour finir de couvrir la structure.

Les isolants opaques

Les aérogels sont déjà utilisés dans l’isolation des bâtiments. Ils sont constitués de polyuréthanne organique par exemple. Ces aérogels sont utilisés pour l’isolation intérieure et se présentent sous forme de plaques faciles à découper et à poser. Leur principal avantage : à performances égales, ces plaques sont moitié moins épaisses que d’autres isolants.

Pour l’isolation extérieure, des isolants aérogels existent sous forme d’enduit.

Le saviez-vous ?

Des aides financières existent pour vous aider à réaliser vos travaux d’isolation de votre habitation. TVA à taux réduit, crédit d’impôt pour la transition énergétique… n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un artisan certifié RGE.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème