Si vous constatez un dégât des eaux chez vous, la première chose à faire est de déclarer le sinistre à votre assurance. Vous pourrez ensuite éventuellement intervenir si l’isolation doit être revue. Plus de détails avec L’énergie tout compris.

Calculez vos économies d’énergie

Déterminer l’étendue des dégâts pour adapter les travaux d’isolation

En fonction de l’importance du dégât des eaux, les travaux à entreprendre ne sont pas les mêmes. En effet, si le dégât est limité et de faible durée, il est possible de garder certaines parties de l’isolant, si celui-ci n’est pas trop endommagé et que le type d’isolant est peu sensible à l’humidité.

En revanche, si, au cours d’une inondation, de la boue s’infiltre à l’intérieur de la maison, il est recommandé de rénover toute l’isolation après le dégât des eaux, mais aussi les parements et les plinthes. En effet, la boue favorise le développement de bactéries et de moisissures.

 

Dans quels cas puis-je conserver mon isolation ?

En fonction de la situation, il est parfois possible de garder la totalité ou une partie de l’isolation en place.

Le doublage collé

Si le dégât des eaux a pu rapidement être maîtrisé, il est possible de conserver les parties du doublage collé qui sont en bon état. Pour ce faire, il suffit de retirer les parties humides en les découpant soigneusement. Après un temps de séchage, on peut alors coller un morceau de doublage collé neuf à l’aide d’un mortier adhésif, avant de terminer par la pose d’un joint horizontal.

La laine minérale

Lorsque l’eau a infiltré totalement la laine minérale et les plaques de plâtre, il faut remplacer la totalité de l’ouvrage afin d’éviter que des moisissures ne se développent. L’ossature, elle, peut être conservée si aucune tache de rouille n’y est constatée. Avant d’entreprendre les travaux, il faut attendre le séchage complet du support. Choisissez de préférence des plaques de plâtre hydrofugées : elles résistent mieux à l’humidité.

Lors d’un dégât des eaux de couverture

Si le dégât des eaux intervient en couverture, vous devrez d’abord retirer le parement intérieur avant de ventiler le comble plus efficacement pour accélérer le séchage. Si vous avez procédé à l’isolation des combles en posant l’isolant sur le sol du comble perdu, ne marchez pas dessus.

L’enduit plâtre

Si le dégât des eaux est visible sur un mur en brique recouvert de plâtre, laissez d’abord sécher le plâtre : le taux d’humidité doit être inférieur à 5 %. Ensuite, piochez pour retirer les zones trop humides. Laissez sécher, puis restaurez les enduits de plâtre.

Pour aller plus loin :

Sur le même thème