Responsable du confort acoustique d’un logement, l’isolation phonique peut prendre différentes formes, en fonction de vos attentes, de votre budget et des nuisances à couvrir. Découvrez toutes les solutions d’isolation acoustique qui s’offrent à vous pour retrouver le calme dans votre logement.

Calculez vos économies d’énergie

Le principe de l’isolation acoustique
Isolation acoustique : les solutions envisageables

À l’intérieur d’un logement, on perçoit différents types de bruits aériens : les bruits provenant de l’extérieur (routes, chemin de fer, etc.) et les bruits intérieurs (voix, appareils ménagers, etc.). Ces bruits sont véhiculés par les parois du logement, par transmission directe ou indirecte. L’isolation phonique consiste à réduire ces bruits en limitant leur transmission dans les parois via des solutions d’isolation acoustique spécifiques : il s’agit alors d’emprisonner de l’air immobile entre les parois pour bien isoler le logement.

Quelles sont les différentes solutions d’isolation phonique ?

On retrouve plusieurs solutions d’isolation phonique pour lutter contre la transmission directe ou indirecte des bruits aériens.

Transmission directe : choisir une isolation acoustique adaptée

Pour limiter la transmission directe des bruits aériens, on utilise souvent un système de double paroi dans laquelle on intègre un isolant acoustique qui jouera le rôle d’amortisseur de bruit. L’isolant choisi doit alors être suffisamment souple pour bien amortir le bruit, mais aussi assez rigide pour garantir le bon comportement mécanique des parements. L’isolation acoustique peut s’effectuer de deux manières distinctes :

  • Par doublage collé : l’isolant est collé sur une plaque de plâtre et assure la liaison mécanique entre les deux parements. On parle alors aussi d’isolant sous chape flottante ;
  • Par doublage acoustique sur ossature métallique : les parements sont désolidarisés de manière à exploiter davantage les qualités d’amortissement de l’isolant. Cette solution se révèle plus performante que la première.

Isolation phonique pour réduire la transmission indirecte

Pour limiter la transmission indirecte des bruits aériens, il est indispensable de miser sur une meilleure isolation phonique des ponts acoustiques se trouvant notamment aux points de jonction (murs et planchers, murs et plafonds). Il faut alors veiller à assurer la continuité de l’isolant et à calfeutrer les prises de courant, les coffres de volets roulants et les points de fermeture des fenêtres. Les solutions les plus courantes pour l’isolation acoustique contre la transmission indirecte sont l’isolation sous chape flottante, en sous-face ou en cloison refend.

Le saviez-vous ?

La transmission directe correspond aux bruits transmis par la paroi séparative tandis que la transmission indirecte a lieu à travers les parois latérales.

Calculez vos économies d’énergie

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème