L'aérogel est un matériau comparable à une sorte de gel, à la différence près que le composant liquide est remplacé par du gaz. Composé d'air à 99,8 %, l'aérogel fait partie de la liste des solides les plus légers qui soient. D'une très faible densité, il est pratiquement transparent et son toucher n'est pas sans rappeler le polystyrène. Matériau aux spécificités surprenantes, l'aérogel peut soutenir plus de 2000 fois son propre poids. Des vertus étonnantes qui ne sont pas les seules puisque l'aérogel possède également bon nombre de qualités isolantes.

L’aérogel, un isolant de haut niveauisolation et aérogel

Isolant très performant, l'aérogel offre une résistance thermique plus que conséquente. Et pour cause, il peut résister à des températures extrêmes avoisinant les 200 °C. Une chaleur de plus de 1 000 °C est même nécessaire pour que l'aérogel commence à de désagréger. Des propriétés étonnantes qui en font, en toute logique, un excellent isolant thermique qui empêche l’air de passer au travers de sa structure et inhibe ainsi toute propagation de chaleur. Malgré sa très faible densité, l'aérogel propose de remarquables performances thermiques, pour preuve il est près de trois fois plus isolant que la laine de verre, l'un des produits les plus répandus en matière d’isolation. Les qualités de l'aérogel ne vont pas seulement modifier la température mais aussi l'acoustique d'un lieu. En effet, il dispose de sérieux atouts sur le plan phonique puisqu'il atténue considérablement les nuisances sonores environnantes.

L’aérogel, un produit encore limité par son important coût de fabrication

Difficile à produire, l'aérogel demande beaucoup d'énergie. Une importante dépense énergétique qui est néanmoins contrebalancée par d'excellentes performances une fois le produit appliqué. En effet, en empêchant les déperditions énergétiques d'un immeuble grâce à ses vertus isolantes, l'aérogel va permettre de considérablement réduire les dépenses d’énergie de ses occupants. Autre bémol, et de taille, l'aérogel est plutôt onéreux avec un coût de fabrication de 1 800 euros pour un Kilogramme. Un prix conséquent qui limite son utilisation par les particuliers. Cependant, des études visant à réduire son coût de production sont actuellement en cours et permettront sans doute à terme de rendre ce matériau accessible à toutes les bourses. Il faudra néanmoins encore patienter quelques années.

Le saviez-vous ?

L'aérogel ne date pas d'hier puisqu'il a été mis au point en 1931 par Steven Kitsler. Il existe aujourd'hui différentes sortes d'aérogels : en silice, métallique ou encore en carbone.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème