Les isolants écologiques permettent de limiter les déperditions énergétiques tout en étant respectueux de l’environnement.  Afin de bien choisir votre isolant, L’énergie tout compris fait le point sur les avantages de ces solutions naturelles.

Les avantages d’un isolant écologique

Isolants écologiques : comment choisir ?

Les isolants écologiques sont principalement issus de végétaux, à l’inverse des isolants minéraux et synthétiques, plus couramment utilisés.  

L’écobilan d’une isolation naturelle est généralement bien meilleur du fait :

  • de sa conception à base de matières premières renouvelables et recyclables ;
  • de son procédé de fabrication qui émet peu de CO² ;
  • que les matériaux naturels utilisés ne présentent qu’un faible impact sur la qualité de l’air intérieur.

De plus, les isolants écologiques assurent une perméabilité à la vapeur d’eau permettant ainsi aux parois de respirer tout en offrant une bonne étanchéité à l’air, contrairement à leurs homologues non naturels.

Attention : le transport des isolants écologiques peut alourdir l’écobilan. Il est donc préférable, si possible, de choisir une isolation élaborée à base de matériaux naturels produits dans la région.

Quelle isolation choisir ?

Chaque isolant naturel présente des propriétés spécifiques. Il est conseillé de choisir son isolation écologique d’une part en fonction de ses qualités, mais également selon l’application envisagée.

Un isolant écologique pour chaque besoin

Le chanvre est un matériau très polyvalent, mais peu adapté en milieu humide.

Si vous devez réguler l’humidité, vous pouvez en revanche opter pour la laine de mouton  qui présente par ailleurs, l’avantage d’être imputrescible et non inflammable.

La ouate et la laine de bois sont quant à elles, particulièrement performantes contre la chaleur.

Du fait de sa faible épaisseur, le liège convient très bien pour limiter la perte d’espace dans une petite pièce.

Choisir son isolation en fonction des applications

Si tous sont performants, les isolants écologiques ne s’adaptent pas aux mêmes usages.

Les panneaux de ouate et le liège sont les deux seuls matériaux qui conviennent aussi bien pour l’isolation phonique que thermique des murs, des cloisons et des planchers.

Si vous envisagez d’isoler des combles aménagés, la laine de bois est le matériau à privilégier.

La fibre de bois convient notamment pour les finitions.

La laine de bois, le lin, le chanvre ou encore la laine de mouton sont adaptés à l’isolation des toitures.

La fibre de bois, quant à elle, est indéniablement recommandée dans le cadre de travaux d’isolation thermique par l’extérieur.

Le saviez-vous ?

La fabrication de la ouate de cellulose demande 3 fois moins d’énergie que celle du polystyrène.

 

Pour aller plus loin : 

                                     Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Sur le même thème