Les pertes de chaleur dues à une mauvaise isolation des fenêtres représentent 5 à 30 % des dépenses énergétiques. Le double vitrage permet de limiter ces déperditions thermiques tout en garantissant l’isolation phonique de votre habitation. Une solution optimale qui s’avère onéreuse, dans un premier temps, même si des subventions peuvent être accordées sous certaines conditions.

Prix des fenêtres double-vitrage

Prix des fenêtres double vitrage : quel coût moyen ?

Pour calculer le prix du double-vitrage, il est nécessaire de tenir compte du type de vitrage choisi, du nombre de fenêtres à équiper et du coût de la pose.

Les différents types de double vitrage

Le principe du double vitrage est simple : il s’agit de juxtaposer 2 vitres isolées par un espace rempli d’air ou de gaz. L’épaisseur du verre extérieur et de la lame d’air a une incidence directe sur l’isolation phonique du double vitrage.

Il existe plusieurs catégories de fenêtres double vitrage dont le prix varie selon leur performance. Les principales catégories sont :

  • Le double vitrage standard

Il réduit de 40 % les pertes énergétiques par rapport à un vitrage simple. Il est composé de 4 mm de verre, 12 ou 16 mm d’air et 4 mm de verre à nouveau. Ils sont respectivement nommés 4/12/4 ou 4/16/4.

  • Le double vitrage faiblement émissif

Également appelé double vitrage Low E, ou FE, il réduit d’environ 35 % les pertes de chaleur par rapport à un vitrage standard. L’une des surfaces internes du double vitrage est traitée afin de réduire considérablement l’émissivité en infrarouge, rendant ainsi le vitrage moins déperditif. Il coûte environ 10 % de plus qu’un double vitrage ordinaire.

  • Le double vitrage à faible émission renforcé par gaz argon

Il réduit de 10 % supplémentaires les pertes thermiques par rapport au double vitrage FE.  Dans ce cas, l’air est remplacé par le gaz argon qui améliore sensiblement les performances thermiques et phoniques de la vitre.

Le prix moyen d’un double vitrage

Le coût d’installation de fenêtres double vitrage dépend tout d’abord des matériaux utilisés mais pas uniquement. Selon le double vitrage choisi, le prix moyen constaté varie de 150 à 230 euros le m2. L’investissement global des travaux dépend également du nombre de fenêtres (en m2) à isoler et du coût de la main-d’œuvre réalisée par un professionnel spécialisé.

 

Les aides accordées pour la pose d’un double vitrage

Différentes aides peuvent être accordées sous certaines conditions pour l’installation de fenêtres double vitrage.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique, CITE

Le coût d’acquisition de fenêtres double vitrage peut être réduit notamment grâce à un crédit d’impôt de 30 % sur le prix du matériel. Il est toutefois impératif que les travaux soient réalisés par un professionnel agréé et que le logement bénéficiaire soit votre résidence principale. Le montant alloué vous sera reversé par chèque de la part de l’État, une fois la déclaration de revenus effectuée.

Double vitrage : les subventions accordées

Dans le cadre de travaux d’isolation des fenêtres, la région, le département ou l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (Anah) peuvent accorder des subventions sous certaines conditions. Afin de connaître les modalités d’obtention de ces aides, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune et sur le site de  l’Anah.

Même si l’investissement initial demeure important, il devient très vite rentable étant donné les économies énergétiques réalisées dès les premières années.

 

Le saviez-vous :

Le coefficient d’isolation U permet de mesurer et de comparer les performances isolantes d’un verre. Plus il se rapproche de zéro, plus le vitrage est isolant.

 

 

Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Pour aller plus loin :

Sur le même thème