Inclure un système de ventilation efficace lors de travaux de construction ou de rénovation présente de nombreux avantages. L’énergie tout compris vous explique pourquoi et comment coupler isolation et ventilation dans votre logement.

Coupler son système de ventilation et l’isolation : les solutions

Pourquoi mettre en place un système de ventilation ?

Un bon système de ventilation permet d’évacuer l’humidité générée par différentes sources (activité humaine, pluie, défaut de construction, etc.). Elle joue également un rôle essentiel pour renouveler l’air ambiant et limiter les polluants présents dans l’air, dus par exemple à l’utilisation de produits d’entretien ou d’aérosols. Enfin, il est nécessaire de bien ventiler son logement pour apporter l’oxygène nécessaire à la respiration.

Contrairement aux idées reçues, une ventilation performante dans un logement bien isolé n’augmente pas la facture d’énergie, mais contribue au contraire à la faire baisser.

Système de ventilation défaillant : les risques

La principale conséquence d’un mauvais système de ventilation réside dans la mauvaise évacuation de l’humidité. Cette humidité non évacuée se condense alors sur les parois froides, comme les fenêtres, et génère des gouttelettes d’eau qui viennent ensuite abîmer le papier peint, les plâtres, les sols ou encore le bois de charpente. Une humidité trop importante au sein d’un foyer favorise aussi l’apparition de moisissures ou d’insectes comme les termites. L’air intérieur ainsi pollué peut avoir plusieurs conséquences sur la santé : allergies, problèmes respiratoires, oculaires ou rhumatologiques, etc. Un habitat malsain peut devenir le nid de champignons, de bactéries, de blattes ou encore d’acariens. 

Les solutions pour coupler isolation et ventilation

La défaillance du système de ventilation due à une mauvaise isolation (trous dans les parois, fenêtres peu performantes, etc.) constitue une perte d’énergie importante. Mieux vaut donc miser sur la combinaison d’une isolation et d’une ventilation mieux maîtrisées.

Le but est de libérer les pièces comme la cuisine ou la salle de bains de leur humidité, et de renouveler l’air des pièces plus sèches telles que la chambre ou le salon.

Pour cela, il existe un moyen simple et naturel : ouvrir les fenêtres 5 à 15 minutes par jour matin et soir, en coupant le chauffage, car un air sec est plus facile à chauffer qu’un air humide.

Du côté des solutions mécaniques, la mise en place d’une hotte aspirante permet également d’assurer la ventilation de la cuisine. En faisant poser des grilles d’aération sur les portes ou les fenêtres des pièces principales, le renouvellement de l’air s’effectue également de manière satisfaisante.

Enfin, la VMC représente une solution idéale pour coupler isolation et ventilation. Une VMC double flux combinée à une PAC air-air permet ainsi d’utiliser la chaleur de l’air contenu dans le logement pour chauffer l’air extérieur : une source importante d’économie d’énergie !

Le saviez-vous ?

La mise en marche des appareils électroménagers double le taux d’humidité dans une pièce.

 

Pour aller plus loin : 

                                  

Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Sur le même thème