Votre habitation possède des combles perdus non aménageables et vous souhaitez les isoler avec de la laine en rouleau, afin de réduire les déperditions thermiques et les dépenses de chauffage du logement. Comment isoler ses combles perdus avec de la laine à dérouler ? Pour quel type de configuration la laine en rouleau est-elle conseillée ?

Comment bien isoler des combles perdus avec de la laine en rouleau

 

Pour quel type d’habitation isoler ses combles perdus avec de la laine en rouleau ?

L’isolation des combles perdus peut être effectuée au sein d’un logement neuf mais également dans un logement ancien, dans le cadre d’un projet de rénovation thermique global.

Isoler des combles perdus avec de la laine en rouleau permet de créer une véritable barrière isolante. Il s’agit souvent de la première étape lorsque l’on entreprend des travaux d’amélioration des performances énergétiques puisqu’une toiture mal isolée peut causer jusqu’à 30 % de déperdition de chaleur dans un logement.

 

Pourquoi isoler ses combles perdus avec de la laine et quel type de laine choisir ?

La laine en rouleau est souvent préconisée dans le cas de l’isolation des combles facilement accessibles.

Les types de laine les plus couramment utilisés sont la laine de verre et la laine de roche. Ces dernières offrent des performances thermiques très satisfaisantes, sans compter qu’elles améliorent le confort acoustique au sein du logement et présentent une très bonne résistance au feu (elles ne s’enflamment pas facilement et retardent la propagation d’un éventuel feu).

 

Isoler des combles perdus avec de la laine en rouleau : mode d’emploi

Dans le cadre de travaux thermiques, le plancher est la paroi la plus importante lorsque l’on souhaite isoler des combles perdus. Toute pose de laine à dérouler passe d’abord par l’installation d’une membrane d’étanchéité.

La pose d’une membrane d’étanchéité à l’air

Cette étape est indispensable et doit précéder la pose de tout isolant. La pose de la membrane d’étanchéité, de type HPV (hautement perméable à la vapeur d’eau) par exemple, permet de protéger la laine et d’éviter sa dégradation prématurée.

Pour installer la membrane :

  • Commencez par poser le premier lé du côté opposé à l’ouverture des combles. À chaque extrémité du lé, veillez à laisser une marge supplémentaire de 10 cm environ ; cette dernière sera utilisée pour fixer la membrane au mur ;
  • Continuez à poser les lés suivants en laissant toujours la marge de 10 cm et en faisant en sorte que chaque nouveau lé posé recouvre une partie du précédent pour ne laisser aucun « trou ». N’hésitez pas à vous aider des repères présents sur certaines membranes pour vous aider lors des découpes ;
  •  Maintenez les lés en place en jointoyant les parties où les membranes se chevauchent à l’aide d’un adhésif. ;
  • Fixez la membrane au mur au niveau des marges de 10 cm grâce à du mastic : il doit être posé de manière continue, à environ 5 cm du bord.

La pose de la laine en rouleaux pour isoler les combles

Les rouleaux de laine de verre et la laine de roche sont généralement très faciles à manipuler et à poser :

  • Déballez délicatement la laine, en évitant de couper le kraft qui couvre souvent l’isolant sur une face ;
  • Déroulez la laine et laissez-la reprendre son gonflant ;
  • Découpez un lé de laine que vous poserez du côté opposé à l’ouverture des combles. À noter qu’il faut ajouter un centimètre de plus à la longueur calculée pour le lé ;
  • Poursuivez de la même manière, jusqu’à recouvrir l’ensemble du plancher.

La laine doit être posée bord à bord de façon jointive afin d’éviter la création de ponts thermiques.

Il est possible d’ajouter une seconde couche de laine en rouleaux (sans papier kraft sur une face) pour renforcer l’isolation des combles. Chaque partie devra être posée perpendiculairement à la première couche.

 

Isolation des combles perdus avec de la laine en rouleau : les points de vigilance

Avant d’entreprendre les travaux d’isolation des combles perdus, il est important de préparer la surface de travail. Assurez-vous tout d’abord que les combles sont sains, et notamment qu’il n’y a aucune attaque fongique en cours et que le sol est suffisamment solide pour travailler dessus.

Balayez et nettoyez ensuite les combles afin de faciliter la pose de la membrane d’étanchéité et de l’isolant. Vous pouvez éventuellement brosser les murs si cela est nécessaire. Ce travail de nettoyage permettra surtout de favoriser l’adhésion lors du collage de la membrane au mur.

 

Bon à savoir :

Il est tout à fait possible d’isoler des combles perdus soi-même. Cependant, réaliser ce type de travaux sans passer par un professionnel ne vous permettra pas de bénéficier des aides fiscales et financières disponibles. Prime énergies, éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30 %, aides de l’Anah, aides régionales : il existe de nombreux dispositifs permettant de limiter les frais à la charge des ménages. Pour en bénéficier, faites appel aux services d’un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème