Dans une maison, les combles sont souvent des espaces perdus. Pourtant, en les aménageant, vous pouvez obtenir davantage d’espace habitable. Néanmoins, pour réaliser ce projet, certains points essentiels sont à respecter.

Demander un devis gratuit

Diagnostiquer la faisabilité du projet

Avant de commencer les travaux, il est recommandé de faire appel à un expert de l’aménagement des combles. Chaque comble a ses contraintes : murs inclinés, conduit de cheminée mal positionné, maison en L, absence de puits de lumière, morphologie de la charpente en bois, solidité du plancher… De plus, il convient de vérifier la compatibilité entre le projet d’aménagement (chambres, salle de bains, salle de jeux…) avec les possibilités offertes par les combles et les volumes disponibles. Cette étude est donc impérative pour éviter les déconvenues durant le chantier et pour trouver les solutions adaptées à votre situation.

Évaluer son budget

Une fois le projet défini, le deuxième point à ne pas oublier est le coût des travaux. Le budget varie en fonction de la superficie à aménager et de la formule de finition retenue :

  • le kit, la solution la moins chère : vous allez réaliser vous-même l’intégralité des travaux ;
  • le prêt-à-finir : après l’intervention de l’aménageur, il vous reste à vous occuper de l’électricité, la plomberie, le chauffage et les travaux de finition ;
  • le clé en main : l’aménageur de vos combles en bois gère l’ensemble des travaux et coordonne l’intervention des différents corps de métier.

Comptez entre 13 000 et 60 000 € selon l’option retenue. Cependant, même si le budget peut paraître élevé, l’aménagement des combles augmente la valeur de votre logement à la revente.

 

À lire aussi : Prix de l’isolation des combles : ce qu’il faut savoir

Respecter la réglementation

L’étude de faisabilité permet d’identifier les obligations légales à respecter :

  • Si le plancher de vos combles est porteur et que la hauteur minimale sous plafond est de minimum 1,80 mètre, vos combles sont considérés comme habitables : vous n’avez qu’à faire une déclaration de travaux auprès de votre mairie ;
  • Si vos combles en bois sont considérés comme perdus (charpente avec fermettes en W, hauteur trop faible sous plafond, pente de toit insuffisante, absence de vrai plancher…), vous aurez à prévoir une restructuration de votre charpente. Dans ce cas, il faudra obtenir un permis de construire avant de commencer les travaux.

De même, si vous prévoyez des ouvertures sur votre toit, il faut demander une autorisation de travaux. Enfin, n’oubliez pas de faire une déclaration auprès des impôts : en rendant vos combles habitables, ils sont soumis à taxation.

Isoler ses combles

L’isolation thermique des combles est primordiale lors de travaux d’aménagement. Rampants, plafond, pignons devront être à la fois isolés contre le froid et contre la chaleur. Cette étape incontournable participe au confort de ce nouvel espace et le rend économe en énergie. Pour les habitations de plus de deux ans, bénéficier des aides financières est également possible : CITE, TVA à 5,5 %...

Le saviez-vous ?

Les combles sont la principale source de déperdition énergétique en hiver. En les isolant, vous pouvez économiser environ 30 % d’énergie.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème