Chaque année en France, ce sont plus de 5000 personnes qui sont intoxiquées par le monoxyde de carbone. Alors, quels sont précisément les risques domestiques liés au système de chauffage ? Quelles précautions faut-il prendre ? Réponse dans cet article.

Les différents risques domestiques lié au chauffage de votre habitation
Système de chauffage : quelles précautions face aux risques domestiques

Si un système de chauffage est défectueux ou mal utilisé, deux risques majeurs peuvent survenir.

Le premier est l’incendie domestique : des installations de chauffage mal ramonées ou mal installées peuvent en effet rapidement provoquer un début d’incendie. Et, contrairement aux idées reçues, le chauffage au bois n’est pas la seule installation de chauffage susceptible d’être le foyer de départ d’un feu : un chauffage électrique radiant peut ainsi enflammer une couette, tout comme un vêtement posé sur un radiateur électrique.

L’autre risque d’accident majeur dû au système de chauffage est l’intoxication au monoxyde de carbone. Inodore, ce gaz toxique ne peut pas être détecté par l’homme : seul un détecteur de monoxyde de carbone peut donner l’alerte en cas de concentration trop élevée. Un chauffage mal entretenu, le manque d’aération ou encore l’utilisation continue d’un chauffage d’appoint (sauf électrique) peut provoquer une intoxication au monoxyde de carbone.

Comment éviter les accidents liés au système de chauffage ?

Plusieurs réflexes doivent être adoptés pour éviter les débuts d’incendie ou les intoxications au monoxyde de carbone.

Au début de l’hiver, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour l’entretien de la chaudière et le ramonage des conduits de cheminée. Cette intervention permettra de mettre en avant une éventuelle panne et de s’assurer que tout est en ordre avant l’utilisation intensive de la chaudière.

De manière globale, même en plein hiver, l’aération du logement est indispensable. Il ne faut donc jamais boucher les grilles d’aération, et penser à ventiler régulièrement chaque pièce (au moins une fois par jour).

Lorsque le grand froid arrive, il est indispensable de n’utiliser que les systèmes de chauffage destinés à cet effet. La cuisinière ou le brasero sont donc à proscrire formellement. De même, les chauffages d’appoint ne doivent être allumés que pendant une courte période, jamais en continu.

Face à un risque domestique : les bons gestes

Si, malgré vos précautions, vous faites face à une forte dose de monoxyde de carbone ou à un début d’incendie, réagissez vite.

Si des symptômes tels que des maux de tête, un étourdissement ou des vomissements apparaissent, il s’agit peut-être d’une intoxication au monoxyde de carbone : évacuez rapidement le logement puis appelez les pompiers avant de réintégrer les lieux.

En cas d’incendie, deux comportements :

  • Si le feu est maîtrisable (corbeille à papier qui flambe alors que vous êtes à côté), éteignez-le à l’aide d’une bassine d’eau.
  • Si le feu est important et que de la fumée se dégage, fermez la porte de la pièce concernée puis coupez le gaz. Quittez le logement en fermant la porte, descendez par les escaliers puis prévenez les pompiers une fois dehors.

 

Pour aller plus loin :