Si vous possédez une chaudière gaz à condensation, des gestes simples peuvent vous permettre d’optimiser son rendement et de réaliser des économies d’énergie.

 

Entretien d’une chaudière gaz à condensation : vos devoirs et obligations

L’entretien d’une chaudière gaz à condensation impose quelques règles qu’il est important de connaître.

Un entretien annuel par un professionnel

Comme toute autre installation de chauffage, une chaudière gaz à condensation doit être entretenue au moins une fois par an par un professionnel qualifié. Le coût de cet entretien varie entre 90 € et 150 € en fonction des modèles. À noter que vous avez également la possibilité de prendre un forfait incluant une assurance en cas de panne de votre appareil ; il comprend le déplacement du professionnel pour la réparation.

Idéalement, l’entretien d’une chaudière gaz à condensation s’effectue en automne, afin de s’assurer que votre système de chauffage fonctionne correctement. Cela permet d’éviter qu’il tombe en panne en plein hiver. Le professionnel doit ainsi :

  • Vérifier l’état global de la chaudière et des échangeurs ;
  • Nettoyer le foyer et le brûleur ;
  • Vérifier le bon réglage de la combustion ;
  • S’assurer du bon fonctionnement des systèmes de sécurité.

Bon à savoir : l’entretien annuel de la chaudière gaz à condensation par un professionnel vous permet de réaliser des économies d’énergie d’environ 10 % sur votre facture.

Un contrôle obligatoire tous les 2 ans

Si vous possédez une chaudière gaz à condensation, vous devez vous soumettre à un contrôle obligatoire tous les 2 ans. Ce rendez-vous avec un professionnel permet de s’assurer du bon rendement de votre appareil de chauffage et de contrôler l’état général des circuits.

Ces deux vérifications sont obligatoires pour le propriétaire. Vous risquez jusqu’à 1 500 € d’amende en cas de non-respect. Après chaque passage, le professionnel vous remettra une attestation d’entretien qui peut vous être demandée par votre assurance en cas de problème avec votre chaudière.

Entretenir sa chaudière gaz à condensation : quelques gestes simples à effectuer

Des gestes simples à réaliser vous-même vous permettront d’optimiser le rendement de votre chaudière gaz à condensation. Effectuez-les régulièrement pour vous assurer du bon fonctionnement de votre installation et anticiper les pannes.

Vous pouvez ainsi effectuer vous-même plusieurs points de contrôle, à savoir :

  • Vérifier qu’il y a assez d’eau dans l’installation. La chaudière gaz à condensation fonctionne grâce à un système de pression et peut se mettre en sécurité en dessous de 1,2 bar de pression. Rajoutez-en dans l’installation grâce au robinet prévu si besoin ;
  • Contrôler la température de l’eau dans le système pour s’assurer du bon fonctionnement de l’installation ;
  • Purger les radiateurs pour prévenir l’apparition de boue dans le système de circulation de l’eau ;
  • Mettre votre chaudière en mode hors-gel si vous vous absentez plus d’une semaine.

 

Le saviez-vous ?

Au moment d’installer une chaudière gaz à condensation, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Cette aide offre un taux unique de 30 % sur le coût de vos travaux.

 

Pour aller plus loin :