Quel est le niveau de température préconisé pour à la fois garantir son confort thermique, réaliser des économies d’énergie, réduire sa facture énergétique et limiter son impact sur l’environnement ?

L’énergie tout compris vous aide à concilier ces objectifs et à déterminer la température idéale pour chacune des pièces de votre habitat.

Quelle température pour chaque pièce ?

La température n'est pas le seul critère pour faire des économies d'énergies

Eminemment subjective, la notion de confort thermique est difficile à définir. Elle varie en fonction de la sensibilité de l’occupant (âge, état de santé), ou même de critères socioculturels (la zone de confort ne sera pas la même pour un Américain ou un Français).
Par ailleurs, si la température ambiante reste un critère essentiel de ce confort thermique, elle n’est pas le seul. Le niveau d’isolation, la température des parois, la circulation de l’air ou encore le taux d’humidité influencent aussi la sensation de bien-être.

Les températures recommandées pour chaque pièce

Tentant de concilier confort thermique et effort de réduction des dépenses énergétiques, l’Ademe préconise des températures pour chacune des pièces d’une maison ou d’un appartement. Les besoins ne sont pas les mêmes partout.
Une température de 19°C (à laquelle se réfère également le code de la Construction et de l’Habitation) convient aux pièces à vivre comme le salon, la salle à manger ou la cuisine.
Pour les chambres, la température idéale se situe entre 16 et 17°C. Sous la couette, le chauffage n’est pas une obligation et une trop forte chaleur peut nuire à la qualité du sommeil. Prévoyez tout de même deux degrés de plus dans la chambre d’un bébé.
L’entrée, les WC et les dégagements peuvent être chauffés à 17°C. Pour réaliser des économies sur votre facture énergétique, l’Ademe préconise 14°C pour les pièces inoccupées comme le sellier, et même de 12 à 14°C en cas d’absence de plus de 24h.
Pour la salle de bain, traditionnellement la pièce la plus chauffée, une plage  de température ambiante allant de 19 à 22°C offrira le confort nécessaire.

Programmer et réguler les bonnes températures grâce à votre chauffage

Pour moduler la chaleur dans chacune des pièces au degré près, vous pouvez installer un thermostat ou même équiper vos radiateurs de robinets thermostatiques.
Des systèmes plus coûteux permettent de programmer le niveau de chauffage pour concilier  au mieux confort et économies. Attention : le seul fait d’augmenter la température d’un degré fait grimper le montant de votre facture de 7% !
Grâce à un programmateur, vous pourrez baisser la température quand vous êtes absent. Le chauffage sera automatiquement relancé quelque temps avant votre retour pour que la température ambiante revienne au niveau souhaité.
Avec un tel programmateur, il est aussi possible de réchauffer de quelques degrés la chambre au moment du coucher et du lever. On limitera aussi le gaspillage dans la salle de bain, une pièce dans laquelle on passe peu de temps mais où la chaleur est appréciée.

Quelques astuces

Sachez que l’installation d’un chauffe-serviette dans la salle de bain peut s’avérer un excellent choix. Vous aurez une sensation de confort équivalent à un degré supplémentaire dans la pièce mais à un moindre coût.
Il peut aussi être intéressant d’ajouter un chauffage soufflant en appoint pour augmenter, en quelques minutes, la température de la pièce chaque fois que vous en avez besoin.

                                            

                                  Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

 

Pour aller plus loin : 

 

Sur le même thème