La récupération et l’optimisation de la chaleur constituent des enjeux importants pour les industries agroalimentaires françaises, qui perdent plus de 100 TWh. Point sur les solutions à mettre en place.

Calculez vos économies d’énergie

Pourquoi faut-il optimiser la chaleur ?
Optimiser et récupérer la chaleur perdue.

Les industries manufacturières ou agroalimentaires nécessitent une consommation importante d’énergie pour subvenir au bon fonctionnement de leur activité (transport, maintenance, conditionnement, etc.). Lors de chaque opération, l’énergie utilisée est dégradée en chaleur qu’on retrouve dans les effluents, des rejets sous la forme gazeuse ou liquide. Ces effluents sont généralement rejetés dans le milieu ambiant par les industriels, une fois refroidis ; point essentiel pour respecter les réglementations en vigueur. Or, d’autres flux indispensables à certains procédés industriels sont dans ce même temps réchauffés, entrainant ainsi une consommation d’énergie supplémentaire.

En France, sur les 100 TWH de chaleur perdue, 60% présentent une température supérieure à 100°. En valorisant cette énergie dissipée, les industries améliorent leur performance énergétique et réduisent leurs impacts environnementaux.

Les différentes solutions pour récupérer la chaleur

De nombreux procédés permettent de récupérer la chaleur. Il convient de les identifier afin de choisir celui le plus approprié à l’activité industrielle.

L’échangeur de chaleur

Grâce à cette solution, la chaleur diffusée est transmise à d’autres fluides ou à d’autres procédés, comme le chauffage du local. L’échangeur de chaleur présente l’avantage de résister à des pressions élevées, mais peut se révéler assez encombrant.

Relever la température pour récupérer la chaleur

Pour optimiser la chaleur, il est possible d’utiliser pompe à chaleur électrique ou à gaz. Le principe de cette optimisation repose sur la récupération de la chaleur stockée dans des effluents à basse température. Cette chaleur est ensuite utilisée à une température plus élevée. Cette méthode, qui s’appuie sur un évaporateur, un compresseur, un condensateur et un détenteur, remplace partiellement la chaudière et est particulièrement adaptée aux industries agroalimentaires dont les besoins en eau chaude sont importants.

Optimiser la chaleur en baissant la température

À l’inverse de la solution précédente, la machine à absorption permet de produire du froid à partir d’un effluent chaud. Particulièrement fiable et discrète, cette machine nécessite cependant l’utilisation de fluides toxiques et inflammables.

Transformer la chaleur en une autre énergie

Il est possible de produire de l’électricité en transformant la chaleur stockée avec des fluides actifs. Cette méthode offre un large choix de fluides de travail et permet de valoriser des effluents de 80 à 350°.

Décalage de l’utilisation de l’énergie

Ultime solution pour optimiser la chaleur : récupérer l’énergie sous forme de chaleur ou de travail mécanique afin de rehausser la température d’une autre source de chaleur. Cette méthode décale la production de chaleur perdue et les besoins effectifs en chaleur sur le site, mais se révèle encombrante.

Le saviez-vous ?

Plus de la moitié des industriels récupèrent déjà la chaleur de manière ponctuelle sur au moins une de leurs installations.

Calculez vos économies d’énergie

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème