À l’horizon 2020, plus de 50 milliards d’objets connectés devraient être présents sur le marché. Un tel essor pose bien sûr la question de l’impact environnemental de ces appareils électroniques. Représentent-ils un danger sérieux ? Comment faire pour réduire leur impact ?

Calculez vos économies d’énergie

Impact environnemental des objets connectés : deux facteurs clés

Impact environnemental des objets connectés

L’impact environnemental des objets connectés est induit par deux facteurs principaux :

  • Le nombre croissant de ces objets : avec le développement de la domotique et des objets connectés dans les années à venir, la question de leur recyclage doit devenir une préoccupation majeure. En effet, les objets connectés sont composés d’une carte électronique et d’une batterie ou d’une pile. L’essor de ce marché aura donc pour conséquence une plus grande production d’énergie électrique pour assurer l’alimentation des batteries 
  • Le développement des ondes : les objets connectés fonctionnent à l’aide d’une transmission sans fil, rendue possible par l’émission d’ondes. En devenant de plus en plus présents dans notre quotidien, les objets connectés entraîneront une augmentation des ondes émises, jusqu’à une potentielle saturation.

Réduire l’impact environnemental des objets connectés

Bien que le développement des objets connectés entraîne un impact environnemental non négligeable, il est possible de réduire cet impact en adoptant de bons gestes et en utilisant ces appareils à bon escient.

Dire adieu au mode veille des objets connectés

Contrairement aux idées reçues, un objet connecté laissé en mode veille consomme toujours de l’énergie. En effet, une grande majorité de ces appareils cherchent à maintenir une connexion à Internet, même lorsqu’ils sont en veille. La consommation de ces appareils en veille est alors presque équivalente à celle en mode actif. D’ici 2020, le gaspillage énergétique ainsi engendré représenterait 120 milliards de dollars. Un tel gaspillage présente aussi des répercussions sur les infrastructures, qui nécessitent alors d’être plus rapidement développées.

Utiliser les objets connectés pour réduire son empreinte carbone

À contre-pied de l’idée générale, les objets connectés peuvent s’avérer très utiles pour limiter l’impact environnemental des utilisateurs, et notamment des entreprises. Certains objets connectés permettent en effet de comparer différentes options pour choisir celle qui présente l’impact environnemental le moins important. D’après un rapport publié en 2013, les émissions de gaz à effet de serre pourraient être réduites de 9,1 milliards de tonnes à l’horizon 2020 grâce aux objets connectés.

Le saviez-vous ?

La mise en place de smart grids, des systèmes d’information qui rendraient les réseaux électriques intelligents et optimiseraient la consommation énergétique, est actuellement à l’étude et pourrait être mise en application prochainement.

 

 

Calculez vos économies d’énergie

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème