Depuis la publication de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte le 18 août 2015, le ministère de l’Environnement encourage toutes les actions allant dans le sens d’une réduction de la consommation énergétique. Pour relever ce défi, le gouvernement a misé en partie sur les start-ups.

Calculez vos économies d’énergie

Des hackathons pour soutenir l’innovation énergétique

Pour dénicher les bonnes idées et pour mettre le numérique au service des citoyens, le ministère de l’Environnement organise des hackathons, contraction entre « hack » et « marathon ». Face à la popularité grandissante de ces événements depuis la fin des années 1990, le ministère a décidé en mai 2016 d’organiser un premier hackathon sur le thème de la consommation énergétique et des compteurs électriques intelligents.

Durant deux jours, entrepreneurs, développeurs, designers et autres experts se sont retrouvés à Paris pour imaginer les services de demain afin de réaliser des économies d’énergie. Parmi les projets présentés au jury à l’issue du hackathon, trois start-ups ont été récompensées dont :

  • Éclipse avec sa solution mobile pour sensibiliser et éduquer les utilisateurs de ne pas consommer d’électricité pendant les heures de pointe ;
  • Le Réseau pour sa plateforme de mise en relation des petits consommateurs d’énergies renouvelables (EnR) et les consommateurs locaux ;
  • HomePulse pour la solution qui permet de prédire la consommation énergétique des bâtiments et de définir des actions de rénovation pour la réduire.

Suite au succès de la première édition, le ministère de l’Environnement a décidé d’organiser d’autres hackathons dédiés à :

  • La biodiversité en juin 2016 ;
  • La prévention des risques naturels en novembre 2016.

Un incubateur pour soutenir les start-up

Annoncé le 9 février 2016 par les ministères de l’Environnement et de l’Économie, l’incubateur Greentech verte a été inauguré le 8 septembre 2016. Situé à Champs-sur-Marne dans les locaux de l’École nationale des ponts et chaussées, il accueille 50 start-ups sélectionnées pour leur projet innovant en lien avec la transition énergétique. Ces lauréates ont donc intégré une communauté dynamique et créative où tous les projets ont une composante verte, où les synergies et les échanges entre les start-ups vont favoriser la créativité et l’innovation énergétique.

Vers de nouvelles applications avec l’ouverture des données publiques

Annoncée lors de la 4e édition de la Conférence environnementale organisée au ministère de l’Environnement en avril 2016, l’ouverture des données publiques produites par l’État va apporter des renseignements sur :

  • la production énergétique ;
  • les performances énergétiques des bâtiments ;
  • les risques naturels et industriels ;
  • la biodiversité…

Ainsi, l’exploitation de toutes ces informations laisse présager la création de nouveaux services, en particulier par les start-ups.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème