Au quotidien, une bonne gestion de la température du logement peut vous permettre de réaliser des économies d’énergie. Quelle est la température moyenne recommandée dans chaque pièce de l’habitation ?    

Calculez vos économies d’énergie

Température du logement et économies d’énergie

De manière générale, l’Ademe recommande une température de 19°C dans les pièces à vivre et 16°C dans les chambres à coucher. Dans les pièces peu utilisées, une température de 16°C est suffisante.

Pour aller plus loin dans la démarche d’économies d’énergie, vous pouvez, outre le fait de bien régler la température dans votre habitation :

  • Installer un système de programmation de chauffage, pour gérer la température au degré près et en fonction des temps d’occupation du logement pendant la journée. Selon l’Ademe, vous pourrez réduire de 5 à 15 % votre consommation d’énergie ;
  • Éteindre ou baisser le chauffage lorsque vous vous absentez pour quelques heures ;
  • Bien entretenir votre système de chauffage ainsi que vos appareils électroménagers. Des appareils mal entretenus peuvent en effet surconsommer de l’énergie. Selon l’Ademe, une chaudière bien entretenue c’est entre 8 et 12 % d’économies d’énergie ;
  • Remplacer un ancien appareil de chauffage par un appareil plus performant. Vous pouvez par exemple remplacer une chaudière à fioul standard par un modèle à condensation, une chaudière à bois, un dispositif couplant énergie fossile et énergie renouvelable, etc.
  • Effectuer des travaux d’isolation dans les logements anciens est un excellent moyen de réduire la facture. Toiture, murs, sols, fenêtres ou autres ouvertures : plusieurs types de travaux peuvent être effectués. Un professionnel peut vous aider à cibler les travaux prioritaires afin améliorer votre consommation énergétique.

Le saviez-vous ?

  • Réduire la température du logement de 1°C, en passant par exemple de 20 à 19°C, permet de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 7 %.
  • Les travaux d’isolation et l’installation d’équipements de chauffage performants ouvrent le droit à certaines aides financières. Crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30 %, qui est valable sur les frais engagés, prêt à taux zéro, primes énergies, aides de l’Anah ou aides locales : de nombreux dispositifs existent. N’hésitez pas à vous renseigner avant d’entreprendre vos travaux afin de réduire au maximum les frais.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème