La France affiche des objectifs ambitieux en matière de consommation énergétique, à savoir réduire de 50 % sa consommation énergétique par rapport à 2012 d’ici 2050 et porter à 32 % la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en 2030. Où en est-on en la matière ? Qu’en est-il du secteur résidentiel ? Quels sont les principaux moyens de diminuer la consommation énergétique dans le secteur résidentiel ?

Consommation énergétique des Français

La consommation énergétique en chiffres

La consommation d’énergie finale en France en 2015 (corrigée des variations climatiques) affichait une baisse globale de 0,4 % par rapport à 2014. Avec une moyenne de 45 Mtep, le secteur résidentiel constitue le second pôle le plus énergivore, après les transports.

Réduire la consommation énergétique dans le secteur résidentiel

La réduction de la consommation énergétique dans le secteur résidentiel est primordiale pour l’atteinte des ambitieux objectifs fixés par la France. En matière de solutions, deux grandes alternatives s’offrent aux ménages, à savoir, adopter des éco-gestes au quotidien ou effectuer des travaux de rénovation énergétique au sein de leur logement.

●      Les éco-gestes

Les éco-gestes constituent le premier moyen de réduire la consommation énergétique d’un logement. Remplacer toutes ses ampoules par des modèles basse consommation, utiliser des multiprises dotées d’un interrupteur pour éteindre les appareils inutilisés en une seule fois, mettre un couvercle sur ses casseroles lorsque l’on cuisine, ne pas décongeler ses aliments au micro-ondes, utiliser les modes économies d’énergie de la machine à laver et du lave-vaisselle… De nombreuses éco-gestes existent, et ils présentent souvent un coût modéré.

> À lire aussi : Les éco-gestes recommandés par L’énergie tout compris

●      Les travaux énergétiques

Réaliser des travaux énergétiques, comme remplacer un ancien appareil de chauffage ou renforcer l’isolation de son habitation, est aussi une manière de limiter sa consommation énergétique. Il s’agit d’actions relativement coûteuses mais qui auront un impact positif et plus important sur les factures énergétiques sur le long terme. Par ailleurs, plusieurs aides financières ont été mises en place par l’État et permettent de diminuer le coût des travaux et inciter les ménages concernés à en effectuer. 

> À lire aussi : Financement des travaux énergétiques

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème