Le secteur des énergies renouvelables emploie 8,1 millions de personnes actuellement dans le monde, un chiffre en croissance constante. Cette progression s’explique par la baisse des coûts des technologies, mais aussi par les politiques de transition énergétique mises en place dans certains pays.

Calculez vos économies d’énergie

Emploi et énergies renouvelables : une équation gagnante

Selon les estimations de l’Irena (Agence internationale des énergies renouvelables), le secteur des énergies renouvelables emploie près de 8,1 millions de personnes à travers le monde fin 2015. En plus de ces chiffres, il faut compter environ 1,3 million de personnes travaillant pour le secteur de la « grande hydraulique », c’est-à-dire les installations affichant une puissance supérieure à 10 MW.

Les chiffres de l’emploi dans l’énergie renouvelable affichent une progression de 5 % par rapport à l’année 2014. Selon Adnan Amin, directeur général de l’Irena, « cette croissance est soutenue par une baisse des coûts technologiques des énergies renouvelables, et par des cadres d’action favorables ». Toujours selon le directeur de l’Agence, cette tendance devrait se maintenir puisque les énergies vertes se développent à grande vitesse dans le monde entier. Par ailleurs, les pays mettent tout en œuvre pour atteindre les objectifs fixés par la COP 21, valorisant l’usage des énergies vertes.

Les énergies renouvelables dans le monde

Le secteur photovoltaïque représente à lui seul environ 2,8 millions d’emplois, pour la production, l’installation, l’exploitation et la maintenance des unités de production dont près de 60 % sont localisées en Chine. Le secteur des biocarburants, avec 1,7 million d’emplois en 2015, dont 821 000 au Brésil, est également un domaine porteur. Le secteur éolien complète le podium avec 1,1 million d’emplois. Le reste des postes se répartit entre la géothermie, la biomasse et les petites installations hydrauliques.

La Chine, le Brésil, les États-Unis, l’Inde, le Japon, ainsi que l’Allemagne, se placent en tête des pays où les emplois liés aux énergies renouvelables sont les plus développés. En Chine, 3,5 millions de personnes (soit 43,6 % du total mondial) travaillent dans le secteur des énergies vertes. Aux États-Unis, la chute des cours du pétrole a provoqué une baisse du nombre d’emplois lié aux hydrocarbures de 18 % environ ; en parallèle, les postes liés aux énergies renouvelables n’ont cessé de se développer.

En Europe, l’Allemagne représente presque autant de postes dans les EnR que la France, l’Italie et le Royaume-Uni réunis. Sur le continent, le nombre d’emplois est en baisse pour la 4e année consécutive ; en cause, la baisse des investissements liée à la crise économique.

D’après les prévisions de l’Irena, le secteur des énergies renouvelables pourrait employer environ 24 millions de personnes dans le monde à l’horizon 2030, à condition que la part des énergies vertes dans le mix énergétique double d’ici 14 ans.

Pour aller plus loin :

Sur le même thème