La puissance nominale des poêles à bois oscille entre 3 et 20 kW. Toutefois, il faut savoir que cette valeur, indiquée par les fabricants, n’est pas la puissance maximale : elle est obtenue dans des conditions normales d’utilisation. Il est donc primordial de choisir un poêle à bois dont la puissance de chauffe sera parfaitement adaptée à vos besoins. Pour cela, certains critères sont à prendre en compte. Quels sont-ils ?

 
Quelle puissance de chauffe choisir pour mon poêle à bois ?

Chauffage principal ou chauffage d’appoint ?

Le premier élément déterminant pour choisir la puissance de son poêle à bois est l’utilisation qui va en être faite. Le poêle à bois fait la plupart du temps office de chauffage d’appoint pour la pièce principale de l’habitation (la chaleur se diffuse assez mal aux pièces voisines).

Seuls les poêles de masse ou à accumulation, affichant une puissance d’environ 20 kW, sont conçus pour chauffer l’ensemble d’une habitation, avec ou sans étage. Leur masse constituée de matériaux lourds stocke l’énergie de la flambée pour restituer la chaleur de façon douce et progressive, une fois le feu éteint. Ces poêles à bois sont relativement onéreux et pèsent très lourd (plus d’une tonne). Ils ne peuvent donc être installés partout.

Quelle surface doit chauffer le poêle à bois ?

La puissance de votre poêle à bois dépend également de la surface à chauffer, du niveau d’isolation et des températures extérieures de la région habitée.

Voici une petite astuce qui vous aidera à réaliser une première estimation : pour une habitation d’une hauteur de plafond de 2,5 m normalement isolée, il faut prévoir 1 kW pour 10 m2. Pour chauffer un logement de 50 m2, vous devrez donc investir dans un appareil d’une puissance d’environ 5 kW.

Il ne s’agit bien sûr que d’une estimation qui pourra être affinée par un artisan qualifié. Si vous souhaitez être mis en relation avec l’un de nos partenaires, il vous suffit de remplir notre formulaire de demande de devis.

 

L’équilibre entre le rendement et la puissance du poêle à bois

Le rendement d’un poêle à bois est le rapport entre l’énergie consommée et l’énergie produite (son efficacité).

Pour bénéficier du meilleur rendement, votre poêle doit fonctionner à plein régime. Au ralenti, le rendement chute, la consommation augmente et le poêle a tendance à s’encrasser…

Ne commettez donc pas l’erreur de surévaluer vos besoins et n’investissez pas dans un poêle à bois trop puissant.

 

 

Pour toute question, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un professionnel. Ce dernier vous aidera à définir avec précision vos besoins en matière de puissance.

 

Le saviez vous ?

Pour profiter au mieux des capacités de votre poêle à bois et allonger au maximum sa durée de vie, l’entretien de l’appareil est primordial. Les impératifs de sécurité imposent deux ramonages mécaniques annuels des conduits (dont un pendant la période de chauffage).
Sachez que cet entretien améliorera l’efficacité de votre installation : la présence d’une couche d’un millimètre de suie se traduit par une perte de rendement de 1%.
 

 

Sur le même thème