La chaudière à granulés de bois séduit de plus en plus de foyers en raison des économies d’énergie qu’elle permet de réaliser, mais aussi parce qu’elle recourt à une énergie renouvelable.

Zoom sur le fonctionnement de la chaudière à granulés de bois, un appareil innovant et performant, avec L’énergie tout compris. 

Principe de fonctionnement de la chaudière à granulés de bois
Fonctionnement chaudière à granulés de bois

Le mode de fonctionnement des chaudières à granulés de bois est très similaire à celui des chaudières classiques (gaz et fioul). Le combustible (les granulés de bois) est acheminé jusque dans la chambre de combustion de l’appareil où il sera brûlé afin de générer de la chaleur.

La combustion des granulés permet de produire des calories qui serviront à chauffer le fluide caloporteur, souvent de l’eau, circulant dans les radiateurs ou dans le plancher chauffant.

Les chaudières à granulés de bois peuvent également servir à la production d’eau chaude sanitaire. Dans ce cas-là, l’eau chaude est stockée provisoirement dans un ballon et pourra être utilisée tout au long de la journée par les habitants du logement.

Les gaz générés par la combustion sont évacués par le biais d’un conduit d’évacuation des fumées prévu à cet effet, et installé en même temps que la chaudière à granulés.

Un fonctionnement autonome et performant

La chaudière à granulés de bois est, dans la plupart des cas, alimentée grâce à une vis sans fin, et plus rarement par un système d’aspiration.

Ces dispositifs permettent de puiser dans le réservoir ou le silo de manière automatisée, sans qu’une intervention humaine trop régulière et contraignante soit nécessaire, comme cela peut être le cas avec les poêles à bûches.

Selon les besoins en chauffage ou en chaude sanitaire, le débit des granulés acheminés vers la chambre de combustion peut être modifié. Tout est géré de manière centralisée au niveau du tableau de bord de la chaudière.

Côté performances, le fonctionnement des chaudières à granulés de bois est souvent maximisé avec les modèles à condensation. Ces derniers permettent en effet de préchauffer les eaux de retour du circuit de chauffage, et de limiter la quantité d’énergie nécessaire au chauffage de l’habitation. Ce mode de fonctionnement innovant permet souvent de dépasser les 90% de rendement.

Le granulé, au centre du fonctionnement de l’appareil

Le fonctionnement de la chaudière à granulés de bois repose sur l’utilisation de granulés, aussi appelés « pellets ». Issus de l’industrie et des activités agricoles, les granulés sont composés de résidus de bois (sciures et copeaux de bois) qui ont été affinés, séchés et compressés sous forme de cylindres. Les bâtonnets issus de ce processus de transformation, formés sans colle ni liant, mesurent en moyenne 6 mm de diamètre et 20 mm de long.

Leur forme permet de fluidifier l’alimentation de la chambre de combustion, et d’optimiser le fonctionnement de la chaudière à granulés de bois.

Leur faible taux d’humidité (inférieur à 10%) joue également un rôle dans les performances de la chaudière.

Le saviez-vous ?

La combustion des granulés de bois génère des cendres qui devront impérativement être évacuées régulièrement, à raison d’une fois par semaine ou d’une fois par mois selon le modèle de votre appareil. Cet entretien régulier permettra de préserver le bon fonctionnement de la chaudière à granulés de bois sur le long terme.

L’installation d’une chaudière à granulés de bois est-elle la solution la plus adaptée à votre domicile ?

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème