La consommation d’un chauffage au bois dépend de nombreux éléments comme la surface de votre logement, son isolation mais aussi la qualité du bois utilisé et de votre installation de chauffage. Découvrez comment faire des économies d’énergie et de budget.

Faire des économies d’énergie avec un chauffage au bois

Consommation d’un chauffage au bois : une donnée variable

Pour estimer la consommation de votre chauffage au bois, il faut prendre en compte plusieurs critères, comme la qualité de l’isolation, la surface à chauffer, le rendement de l’appareil ainsi que la valeur énergétique du bois, par exemple. En moyenne, un poêle à bois consomme entre 2 et 5 tonnes de granulés par an, soit un budget de 500 à 1 500 € chaque année. Un coût important auquel il faut ajouter environ 50 € d’électricité pour acheminer le combustible du réservoir de stockage jusqu’au foyer.

Pour faire des économies d’énergie tout en vous chauffant au bois, optez pour le chauffage aux bûches de bois. Sur le plan financier, cette solution s’avère en effet plus avantageuse que l’utilisation de granulés, puisqu’une dizaine de stères (environ 700 €) sont nécessaires pour chauffer un foyer sur une année.

 

 

Le saviez-vous ?

Consommer des granulés de bois revient plus cher que les bûches. En revanche, ils offrent une meilleure performance énergétique et sont moins polluants que le bois bûche.

 

Comment faire des économies d’énergie ?

Plusieurs astuces existent pour faire des économies d’énergie et épargner des dizaines d’euros sur votre facture :

  • Relier votre poêle à granulés à un système de gestion intelligent de la température. Les programmateurs de chauffage « nouvelle génération » permettent en effet de contrôler précisément votre consommation d’énergie, et ainsi de faire de réelles économies ;
  • Utiliser un combustible présentant un faible taux d’humidité. En effet, plus il est humide, plus votre poêle fonctionnera en surrégime pour évacuer l’eau contenue dans les pellets. L’idéal est ainsi d’opter pour des granulés de bois avec la certification DIN Plus car leur taux d’humidité est inférieur à 8 % ;
  • Bien isoler son logement reste la meilleure solution à long terme pour réduire sa consommation énergétique. Une mauvaise isolation thermique des combles ou des murs peut en effet engendrer jusqu’à 30 % de déperditions d’énergie.

 

 

Le saviez-vous ?

Pour encourager les consommateurs à faire des économies d’énergie sans dépenser trop, de nombreux dispositifs d’aides financières existent (CITE, TVA à 5,5 %, prêt à taux zéro…).

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème