La baisse du prix du fioul et du gaz n’a cessé de s’intensifier durant les derniers mois. Les prix des énergies fossiles séduisent de plus en plus de consommateurs, au détriment du chauffage au bois. Différentes initiatives pourraient voir le jour pour limiter les conséquences de ces baisses tarifaires sur le chauffage au bois.

Profitez d'un pellet de qualité supérieure en demandant un devis à notre partenaire TOTAL Pellet Premier.

Demander un devis

Baisse du prix du gaz et du fioul : vers une hausse des taxes ?
Chauffage au bois: comment le valoriser?

Le dioxyde de carbone est l’un des principaux gaz à effet de serre émis par la combustion de carburants fossiles. Pour limiter les consommations d’énergies fossiles néfastes pour l’environnement, le gouvernement a mis en place, dès 2014, une nouvelle taxe baptisée la contribution climat énergie. Évolutive au fil des années, cette taxe était d’un montant de 7 € pour une tonne d’émissions de gaz à effet de serre en 2014, de 14,50 € en 2015 et atteint 22 € en 2016.

Pour contrebalancer la baisse du prix du gaz et du fioul en marche depuis plusieurs mois, le Cibe (Comité interprofessionnel du bois-énergie) souhaite que la taxe carbone appliquée aux énergies fossiles soit portée à 38,4 € par tonne, dès cette année. But de la manœuvre : donner de la visibilité à la filière du bois énergie, lésée par les baisses des prix des énergies fossiles.

La filière bois, outil de la lutte contre le changement climatique

Selon Bruno Léchevin, président de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), la filière bois énergie joue un rôle prépondérant dans la lutte contre le réchauffement climatique, puisque le chauffage au bois émet peu de gaz à effet de serre et a un impact moindre sur l’environnement.

Le président regrette également qu’il n’y ait pas assez de Bureaux d’études thermiques reconnus garants de l’environnement (BET RGE) dans le secteur du bois énergie afin de promouvoir les effets bénéfiques du chauffage au bois.  En parallèle, la baisse du prix du gaz et du fioul inquiète les acteurs de la filière. Le bois est en effet de moins en moins attractif dans les logements collectifs, le tertiaire et le secteur de l’industrie selon le Cibe. En cause, la chute des prix des énergies fossiles qui ralentit le processus de rénovation énergétique et le passage au chauffage au bois. La compétitivité des réseaux de chaleur alimentés au bois n’est plus acquise, et la viabilité de nombreux projets de chaufferies est mise en péril.

Le saviez-vous ?

Entre la baisse du prix du gaz et du fioul et l’hiver 2015-2016 particulièrement doux, on estime que les ventes de la filière bois ont baissé de 15 à 20 % environ.

Profitez d'un pellet de qualité supérieure en demandant un devis à notre partenaire TOTAL Pellet Premier.

Pour aller plus loin :

Sur le même thème