L’entretien d’une chaudière au bois est obligatoire et encadré par la loi. Quelles sont les obligations concernant l’entretien de sa chaudière ? Comment réussir l’entretien ? L’énergie tout compris revient pour vous sur cette étape incontournable.

Calculez vos économies d’énergie

Que dit la loi à propos de l’entretien de sa chaudière ?
Chaudière au bois : entretien obligatoire

Tous les détenteurs d’une chaudière au bois doivent faire entretenir leur installation régulièrement. Cet entretien est obligatoire et doit avoir lieu chaque année, en plus des deux ramonages eux aussi obligatoires (dont l’un en période de chauffe). C’est un professionnel qui doit effectuer l’entretien de la chaudière et fournir une attestation. En plus de l’entretien annuel, une chaudière à granulés de bois doit être contrôlée tous les 2 ans par un professionnel qualifié : tout manquement à cette obligation expose à une amende de 1 500 €.

Le ramonage permet de lutter contre la suie. Or, 1,5 mm de suie représente 6 % de surconsommation : un gaspillage important qui peut être facilement évité.

L’entretien de la chaudière au bois en pratique

Concrètement, lors de l’entretien d’une chaudière au bois, le professionnel effectue un nettoyage complet de l’intérieur de la chaudière. Il vérifie également les différents organes de sécurité et réalise des mesures de combustion afin d’évaluer le rendement de la chaudière au bois ainsi que la quantité de polluants qu’elle émet. Durant l’entretien de la chaudière, le professionnel peut également répondre à vos différentes questions concernant notamment la bonne utilisation de votre chaudière au bois.

Le coût d’une telle intervention est généralement compris entre 150 et 200 €.

Pourquoi entretenir sa chaudière ?

L’entretien de sa chaudière au bois étant obligatoire, toute personne qui refuse de faire effectuer cet entretien peut être tenue responsable en cas d’accident : elle ne sera alors pas couverte par son assurance. Outre l’aspect légal, un entretien régulier de la chaudière garantit la sécurité des occupants du logement et améliore la longévité et le rendement de l’installation. A terme, une chaudière bien entretenue se révèle donc plus économique.

Entretien d’une chaudière au bois : les bons gestes au quotidien

En plus de l’entretien annuel et des deux ramonages, le décendrage et le nettoyage réguliers du foyer permettent d’optimiser le fonctionnement de l’installation. Veillez également à optimiser la combustion en évitant les phases de ralenti et en favorisant une utilisation à puissance élevée : vous limiterez ainsi l’encrassement de l’appareil tout en accédant à plus de confort.

Le saviez-vous ?

Seul un professionnel est habilité à effectuer l’entretien annuel de la chaudière, car les manipulations peuvent s’avérer délicates et dangereuses.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème