Choisir de se chauffer à l’aide d’une chaudière à bois implique de connaître ses caractéristiques techniques ; avant l’achat afin d’opter pour un modèle approprié à ses besoins et durant son utilisation pour éviter les problèmes de disfonctionnement et d’optimiser sa capacité de chauffe.  Quel combustible choisir ? A quoi correspondent la puissance et le rendement ? Quelles sont les contraintes de ce système de chauffage ?  Autant de questions techniques auxquelles répond L’énergie tout compris.

Caractéristiques techniques de la chaudière à bois

Chaudière à bois : bûches ou granulés ?

Selon le modèle choisi, le combustible peut se présenter sous 2 formes : les bûches ou les granulés de bois également appelés pellets.

Une chaudière à bois qui fonctionne avec des bûches présente l’avantage d’être particulièrement économique. En revanche, cette solution nécessite un vaste espace de stockage et des manipulations régulières qui peuvent s’avérer quelques fois difficiles.

La chaudière à granulés de bois est plus adaptée à la vie urbaine ; les granulés de bois sont livrés en sacs plus faciles à stocker. Le fonctionnement automatique de ces chaudières à bois assure un confort optimal et nécessite moins de manipulations. Le prix des granulés des bois est toutefois plus élevé que celui du bois brut.

La puissance : l’une des principales caractéristiques de la chaudière à bois

La puissance d’une chaudière à bois correspond à la quantité de chaleur produite dans des conditions optimales de fonctionnement. Elle doit permettre de couvrir les besoins d’un logement en chauffage, voire en eau chaude sanitaire. Le calcul de la consommation d’une chaudière s’effectue en multipliant la puissance de l’appareil, exprimée en kW, par son temps de fonctionnement. Ainsi, une chaudière qui consomme 20 kW pendant 10 heures consomme au total 200 kWh. Pour bien choisir une chaudière à bois, il est donc important de différencier l’unité de puissance et l’unité de consommation.

Le rendement d’une chaudière bois

Le rendement est également une des caractéristiques de la chaudière à bois. Depuis plusieurs années, les constructeurs améliorent sans cesse le rendement de leurs appareils : produire autant de chaleur en utilisant moins de combustible. De manière générale, une chaudière à bois présente un rendement de combustion compris entre 80 et 90%.

 

Contraintes liées à une chaudière à bois

L’entretien d’une chaudière à bois est primordial afin de répondre à des conditions de sécurité, optimiser sa capacité de chauffe et garantir sa longévité. Selon la réglementation, il est obligatoire de faire ramoner les conduits de fumée au moins deux fois par an, mais également de faire vérifier l’étanchéité des conduits de fumée par un professionnel qualifié tous les 3 ans.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% pour l’installation d’une chaudière bois. Pour bénéficier de cette aide le rendement de la chaudière doit être supérieur à 80%.

 

Pour aller plus loin :

 

Sur le même thème