Le 14 octobre 2014, l’Assemblée nationale votait l’adoption de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte. Cette décision a permis à la France de faire un pas supplémentaire vers l’amélioration de la consommation énergétique du territoire.

Zoom sur la filière bois qui fait partie des éléments moteurs de la transition énergétique française.

En matière d’amélioration de la consommation d’énergie renouvelable, les objectifs de la France sont relativement ambitieux. En effet, à l’horizon 2030, la part de consommation de ce type d’énergie devra atteindre environ 32%.

Améliorer la gestion de la filière bois énergie : quelles pistes ?

Parmi toutes les voies explorées pour aboutir à un tel résultat, la filière bois énergie figure en bonne place pour prendre progressivement le pas sur les énergies fossiles. À juste titre lorsque l’on sait que la biomasse forestière est abondante sur le territoire français et qu’elle permet actuellement de couvrir 45% de la consommation d’énergie renouvelable aujourd’hui.

Cependant, si ce constat est établi, il reste de nombreux défis à relever afin que la filière bois énergie prenne pleinement son essor, notamment en termes de gestion.

L’Irstea, Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture, a fait part de quelques pistes pouvant contribuer au développement de cette filière qui doit faire face à une situation particulière. En effet, 75% des forêts sont privées et morcelées, et leurs propriétaires ne sont pas toujours sensibilisés à la valeur de leur bien, ni à leur potentielle utilité en matière d’énergies renouvelables.

Selon l’Irstea, il est impératif à l’heure actuelle de mieux évaluer les ressources en bois disponibles sur le territoire français et de mettre à contribution les nouvelles technologies, telles que la télédétection. La télédétection serait par exemple utile :

  • au suivi en continu de l’évolution des forêts ;
  • à la détection des modes d’occupation des sols et de l’état de santé des peuplements végétaux ;
  • à la collecte de données utiles sur la densité de la forêt.

L’organisme évoque, dans la même veine, les problématiques liées aux forêts de montagne, parfois difficiles d’accès en raison de la topologie des lieux et des conditions climatiques. Là encore, la télédétection par scanner laser aéroporté constitue une voie plausible pour faire le point sur les ressources en bois françaises et donner des informations concrètes aux acteurs impliqués dans l’évolution de la filière bois énergie.

L’institut table par ailleurs sur l’aide des collectivités locales et des régions pour développer la filière bois énergie et fédérer les acteurs dispersés du secteur.

A lire aussi : Le chauffage au bois profite d'une baisse de la production électrique

Le saviez-vous ?

Les travaux de rénovation énergétique comprenant l’installation d’équipements de chauffage au bois sont soutenus par certaines aides financières et fiscales. Prime en euros de Total, éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt de transition énergétique, aide de l’Anah, aides locales : les alternatives et les possibilités de cumul d’aides sont nombreuses. N’hésitez pas à vous renseigner avant de mettre en place votre projet de chauffage au bois. 

                                                             Calculez vos économies d’énergie

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème