Pour réaliser des économies d’énergie au quotidien et ainsi réduire votre facture de chauffage, il est recommandé d’entretenir régulièrement votre installation, mais également de choisir une chaudière qui vous offrira un rendement optimal en fonction de votre habitat et de votre budget. Gaz, fioul, électricité, bois… découvrez quels sont les avantages et inconvénients de chaque solution de chauffage.

Demander un devis gratuit

La chaudière au gaz
Choisir une chaudière : quelle énergie privilégier ?

Il existe deux types de chaudières au gaz : celles fonctionnant au gaz naturel et celles alimentées au gaz propane. Si votre logement est raccordé au gaz de ville, il est alors recommandé d’opter pour la première solution de chauffage car cela ne requiert aucun stockage pour le combustible et vous aurez la possibilité de réaliser davantage d’économies d’énergie.

Pour une habitation de 100 m², comptez entre 70 et 100 € par mois en coût de chauffage pour les chaudières au gaz naturel, et entre 130 et 150 € pour les chaudières au propane. De plus, les chaudières GPL sont plus coûteuses à l’achat (1 500 à 6 000 €) que les chaudières au gaz naturel (1 000 à 4 000€).

Il faut noter aussi que les chaudières au gaz n’ont besoin que de très peu d’espace et permettent, à condition d’opter pour un modèle de chaudière mixte, d’assurer à la fois le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Enfin, les nouveaux modèles de chaudières au gaz offrent un rendement supérieur à 95 % pour un coût d’installation moins onéreux que les autres types de chaudières (bois, fioul, électricité).

 

La chaudière au fioul

Choisir une chaudière au fioul peut s’avérer intéressant si votre logement n’est pas raccordé au gaz de ville, ou si vous disposez d’un habitat spacieux. Le fioul est une énergie qui permet en effet de diffuser la chaleur de manière rapide et homogène, un moyen de chauffage idéal pour les grandes surfaces. De plus, le prix du fioul est très avantageux depuis deux ans (deuxième énergie la moins chère après le bois). Notez enfin que la chaudière au fioul nécessite l’installation d’une cuve et un approvisionnement annuel.

 

La chaudière électrique

Bien que pratique, la chaudière électrique est la solution de chauffage la moins conseillée pour réaliser des économies d’énergie. En effet, ce type d’appareil est très gourmand en électricité, une source d’énergie peu écologique et l’une des plus chères du marché (à moins de la produire soi-même en autoconsommation). Toutefois, les chaudières électriques offrent un excellent confort thermique et un coût d’achat avantageux (environ 1 000 € pour une habitation de 100 m²) par rapport aux autres systèmes de chauffage.

La chaudière au bois

Qu’il soit sous forme de bûches, plaquettes ou pellets, le bois est l’énergie la moins chère du marché. En effet, le rendement d’un appareil utilisant le bois dépasse souvent 100 %. Des atouts considérables qui expliquent pourquoi le marché des chaudières au bois se développe aussi rapidement.

Enfin, l’installation de ce type d’appareil permet de bénéficier d’aides financières, à l’image du CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) qui permet de financer 30 % de l’investissement initial d’une chaudière à granulés de bois. Une aide à ne pas négliger car le coût d’une telle installation varie entre 13 000 et 20 000 €. Si cet investissement paraît important, il permet toutefois de réduire jusqu’à 50 % de votre facture de chauffage.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème