Surnommé « le gaz vert », le biométhane est une source d’énergie entièrement renouvelable, produit à partir de déchets organiques. Version épurée du biogaz, sa qualité est similaire à celle du gaz naturel. Focus sur une énergie appelée à prendre une part de plus en plus importante dans les réseaux de distribution français.

Le biométhane a les mêmes propriétés que le gaz naturel

Origines du biométhane

Déchets verts, agricoles, agroalimentaires, ordures ménagères… Le biométhane provient de la décomposition et de la fermentation de ces déchets organiques dans un méthaniseur, une enceinte sans oxygène.

Cette opération produit du biogaz, énergétiquement pauvre, qui ne contient qu’entre 40 et 60 % de méthane pour quasiment autant de dioxyde de carbone. Il est ensuite épuré pour donner du biométhane, une source d’énergie 100 % renouvelable et non-fossile. Traité, odorisé, il est ensuite balancé dans les réseaux de distribution.

 

Utilisations du biométhane

Les propriétés et la qualité du biométhane sont similaires à celles du gaz naturel. Il peut donc être utilisé pour alimenter un réseau de chaleur dans un quartier, mais pas seulement. Le biométhane peut également trouver une utilité comme carburant pour des transports publics ou pour les poids lourds. Il peut aussi être valorisé en permettant la production d’électricité.

Trois générations de biométhane

Trois générations de biométhane existent. Elles se différencient par les procédés de fabrications et les déchets organiques utilisés.

Le biométhane de 1re génération

Comme détaillé plus haut, il s’agit du biométhane produit par la méthanisation des déchets organiques, brassés et chauffés dans un méthaniseur pendant trois semaines, et sans oxygène. Le processus donne ainsi du biogaz qui, épuré, nous livre le fameux « gaz vert ».

Le biométhane de 2e génération

Ou le biométhane produit par gazéification. La biomasse lignocellulose - matière végétale constituée de bois, paille, écorces, feuilles, etc. - est transformée en gaz de synthèse, lui-même transformé en biométhane dans un second temps. Cette technique devrait être réalisée pour la première fois lors de cette année 2017.

Le biométhane de 3e génération

Cette technique émergente utilise des micro-algues cultivées dans des réacteurs photosynthétiques. Le développement de ce nouveau procédé devrait atteindre un rythme industriel d’ici 2030.

 

Les avantages du biométhane

En plus d’être une source d’énergie 100 % renouvelable, le biométhane apporte d’autres avantages écologiques :

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le méthane naturellement produit par les déchets organiques est transformé en énergie propre.
  • Les déchets sont valorisés et deviennent une énergie renouvelable.
  • Les résidus de la production du biogaz peuvent être utilisés comme engrais naturel.
  • Amélioration de la qualité des sols et préservation des nappes phréatiques.
  • Création d’emplois locaux, non-délocalisables.

Quel avenir pour le biométhane ?

Selon GRDF, la France compte sur le « gaz vert » pour « porter à 23 % la part des énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie », à l’horizon 2020.

De son côté, l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (Ademe) estime que d’ici 2030, le biométhane, qui se produira sur 500 à 1 400 sites, représentera 16 % du gaz de nos réseaux de distribution. Le biométhane s’inscrit d’ores et déjà comme une source d’énergie d’avenir.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème