Plus pratique, la chape fluide est de plus en plus utilisée lors des travaux d’isolation du sol, notamment pour le plancher chauffant. C’est en effet la solution qui assure un rendement optimal de votre chauffage et vous permet d’obtenir un meilleur recouvrement, notamment pour éviter les bulles d’air autour du réseau de chaleur. Les explications avec L’énergie tout compris.

Calculez vos économies d’énergie

Chape fluide : un matériau de plus en plus préconisé

La chape fluide est un mortier à base de liant, de sable et d’eau. Il est employé comme matériau de recouvrement lors de la rénovation de sols ou dans le cadre de travaux d’isolation thermique ou acoustique.

Ses nombreux atouts en font un enrobage de plus en plus utilisé dans les nouveaux bâtiments : bureaux, surfaces commerciales, établissements publics… les professionnels du bâtiment l’ont désormais adoptée. Toutefois, il n’est pas possible d’y recourir lorsque l’endroit est humide car il présente une forte sensibilité à l’eau.

Il existe deux types de chapes fluides pour les planchers chauffants :

  • Chape d’anhydrite : composée de calcium, de sable et d’un activateur, elle convient plus spécifiquement pour un plancher chauffant eau, qu’il soit réversible ou non ;
  • Chape en ciment : composée de sable, de ciment Portland, d’un fluidifiant et d’un plastifiant. Elle convient à tout type de plancher chauffant qu’il soit hydraulique ou électrique et permet un rendement optimal des installations électriques pour chauffer votre logement.

 

Chape fluide pour le plancher chauffant : quels avantages ?

L’utilisation de la chape fluide pour votre plancher chauffant présente plusieurs avantages par rapport à une chape traditionnelle.

Une pose plus simple pour un résultat esthétique

De fabrication industrielle, la chape fluide est délivrée directement prête à l’emploi par un camion malaxeur ou à la pompe par des techniciens. Sa fluidité permet également une pose très rapide. Comptez environ deux heures pour une chape de 100 mètres carrés.

De plus, une chape fluide permet d’obtenir un excellent niveau de planéité. Vous avez ainsi la possibilité de poser une variété de revêtements (carrelage, parquet, vinyle ou moquettes).

Bon à savoir : assurez-vous que le revêtement choisi n’isole pas la chape de chauffage au sol. Un mauvais matériau peut entraîner une mauvaise circulation et ralentir la diffusion de la chaleur.

Un rendement de chauffage amélioré

Grâce à la fluidité du mortier, vous bénéficiez d’un enrobage parfait qui n’autorise aucun trou d’air. Moins épais que la chape traditionnelle, il dispose d’une inertie faible et permet une meilleure conductivité thermique.

De plus, le recours à la chape fluide pour un plancher chauffant rentre dans le cadre des critères BBC (bâtiment basse consommation) imposés par la Réglementation Thermique 2012, notamment si votre installation est alimentée par un système utilisant les énergies renouvelables.

 

Le saviez-vous ?

Pour réaliser des économies d’énergie, il est conseillé d’alimenter votre plancher chauffant à l’aide d’une pompe à chaleur. Celle-ci puise les calories dans l’air ou le sol afin de chauffer votre logement. Pour vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique, il existe des aides publiques telles que le crédit d’impôt ou le prêt à taux zéro.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème