Vous rêvez de produire simultanément de la chaleur, de l’eau chaude sanitaire et de l’électricité avec votre chaudière individuelle ? C’est possible grâce à la chaudière micro-cogénération. L’énergie tout compris fait le point sur cette technologie enfin accessible aux particuliers.

Calculez vos économies d’énergie

La cogénération : comment ça fonctionne ?
Micro-cogénération : un nouveau type de chauffage

La chaudière micro-cogénération permet aux particuliers d’avoir accès à la technologie de la cogénération déjà utilisée par des établissements tertiaires consommant beaucoup d’énergie. La cogénération permet de produire simultanément deux énergies différentes : la chaleur et l’électricité. Par exemple, lors de la cogénération, la chaleur issue de la production électrique est valorisée pour chauffer les habitations et l’eau chaude sanitaire. Ce « déchet » n’est donc plus perdu.

De la cogénération à la micro-génération

La déclinaison pour l’habitat résidentiel de la cogénération est une chaudière à condensation avec un moteur intégré pour produire de l’électricité. L’énergie mécanique produite par ce moteur fabrique de l’électricité principalement utilisée pour l’autoconsommation du logement. Installer une chaudière micro-cogénération permet ainsi de réduire sa facture d’électricité. Il est aussi possible de revendre le surplus produit par votre installation à ERDF. En parallèle, lors de la production d’électricité, l’énergie thermique produite par la chaudière micro-cogénération sert pour le chauffage et pour l’eau chaude sanitaire.

Avec la cogénération, l’utilisateur devient consommateur et producteur de son électricité. Même si le marché résidentiel de la chaudière micro-cogénération n’est qu’à ses débuts en France, l’expérience de nos voisins britanniques ou allemands présage d’un bel avenir pour cette technologie.

Quelle chaudière micro-cogénération installée ?

Deux solutions techniques existent pour faire de la cogénération sa solution de chauffage et de production électrique :

  • La pile à combustible, solution prometteuse, qui n’est utilisée qu’à titre expérimental pour l’habitat résidentiel ;
  • La chaudière murale gaz à condensation micro-cogénération, appelée aussi électrogène ou écogénérateur, avec un moteur Stirling intégré. Elle possède un très haut rendement pouvant atteindre jusqu’à 90 %, soit bien plus qu’une chaudière à condensation classique.

Le moteur Stirling présente de nombreux avantages : combustion externe à piston, en continu, aucune pollution, vibrations limitées, peu de nuisances sonores.

Aujourd’hui, le principal frein se situe au niveau du prix : une chaudière micro-cogénération coûte entre 10 000 et 20 000€. Néanmoins, sous certaines conditions, il est possible d’obtenir un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) lors de l’installation d’une chaudière micro-cogénération en faisant appel à un professionnel RGE.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème