La transition énergétique représente un enjeu écologique et économique. Pour réduire leur impact sur l’environnement, les entreprises innovent sans cesse pour proposer de nouvelles sources d’énergies et de nouvelles solutions techniques. La chaudière au CO2, ou chaudière thermodynamique, mise au point par BoostHeat, fait partie des systèmes de chauffage les plus prometteurs. Mais de quoi s’agit-il et comment fonctionne-t-elle ?

La chaudière thermodynamique : la fusion de deux technologies  
Comment fonctionne la chaudière au CO2 ?

Pour répondre aux besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire, la chaudière au CO2, appelée aussi chaudière thermodynamique, fusionne deux technologies :

  • Celle de la chaudière à condensation ;
  • Celle de la pompe à chaleur utilisant le CO2 (l’air) comme fluide thermodynamique.

L’alliance de ces deux fonctionnalités est possible grâce à un nouveau type de compresseur thermique qui utilise la chaleur de la combustion du gaz naturel pour activer la compression du CO2 à haute température (environ 700° C). En utilisant le cycle thermique, la compression thermique évite le mouvement des pièces mécaniques et réduit l’usure de l’installation : cette chaudière hybride peut donc fonctionner jusqu’à 50 000 heures sans entretien, soit 15 ans.

> À lire aussi : Modes de chauffage innovants : zoom sur les chaudières nouvelle génération

Une efficacité énergétique renforcée par rapport aux chaudières du marché

La compression thermique mise au point par boostHeat, start-up française, permet d’obtenir un haut niveau d’efficacité énergétique : la chaudière au CO2 peut en effet atteindre un rendement saisonnier compris entre 175 % et 200 %, soit le double des chaudières à condensation actuellement commercialisées sur le marché. Ainsi, avec la chaudière thermodynamique, la consommation énergétique va être divisée par deux.

On notera par ailleurs que selon les besoins, cet équipement pourra aussi rafraîchir les bâtiments.

Un équipement performant et plus respectueux de l’environnement

La chaudière thermodynamique allie deux énergies : le gaz naturel et une énergie renouvelable (EnR), le CO2. Moins polluant que le fioul, le gaz naturel produit plus d’énergie avec la même quantité de combustible. Lors de sa combustion, il dégage aussi très peu de dioxyde de soufre. Par ailleurs, grâce au développement du biométhane, gaz naturel produit à partir des déchets agricoles, la chaudière au CO2 pourra dans quelques années fonctionner exclusivement avec des énergies renouvelables. Cette nouvelle chaudière écologique permet donc de réduire l’impact sur l’environnement.

Son prix, un frein à son déploiement ?

Aujourd’hui, la chaudière au CO2 n’est pas encore au stade de la commercialisation à grande échelle. Les premières ventes sont prévues pour l’horizon 2017. Estimé à 10 000 €, le prix de ces chaudières hybrides pourrait être toutefois un frein car elles sont deux fois plus chères qu’une chaudière classique. Néanmoins, cet investissement peut s’avérer être très intéressant pour le consommateur sur le long terme car la chaudière thermodynamique offre des économies d’énergie substantielles et demande peu d’entretien.

> À lire aussi : Transition énergétique : on mise tout sur la créativité et l'innovation des start-up

Demander mon contrat d’entretien

Pour aller plus loin:

Sur le même thème