L’entreprise gardoise BoostHeat a créé une véritable rupture technologique dans le secteur des équipements de chauffage au gaz. En cause, la création d’une chaudière au gaz thermodynamique ultra performante, permettant de réduire la consommation énergétique d’un logement ou de locaux tertiaires.

Zoom sur une innovation qui devrait impacter profondément le secteur du chauffage.

La chaudière thermodynamique, une innovation majeure
Chaudière au gaz thermodynamique

La chaudière à gaz développée par BoostHeat a permis de faire un véritable bond en avant sur le plan de l’efficacité énergétique.

  • D'excellentes performances

Cette chaudière thermodynamique alliant les fonctionnalités d’une chaudière à gaz et celles d’une pompe à chaleur, offre des performances exceptionnelles. Son rendement atteint en effet 200%, soit près du double du rendement des chaudières à gaz actuellement commercialisées sur le marché.

Elle permet en outre de réduire les émissions de gaz à effet de serre néfastes à l’environnement et de réduire diviser par deux la quantité d’énergie consommée pour produire de la chaleur.

  • Une technologie de pointe

Les excellentes performances de cet équipement de chauffage sont possibles grâce au compresseur thermique de dernière génération créé par BoostHeat. Ce dernier utilise la chaleur du brûleur pour comprimer un fluide frigorigène. Il en résulte des cycles de compressions à haute température (environ 700°C) qui permettent d’atteindre des rendements supérieurs à ceux des équipements actuellement présents sur le marché.

  • Une durée de fonctionnement minimale conséquente

L’un des autres avantages de cette chaudière thermodynamique concerne sa durabilité dans le temps. La durée de fonctionnement minimale du compresseur BoostHeat sans nécessiter d’intervention, d’ajout d’huile ou d’entretien, est fixée à 50 000 heures, soit environ 15 ans. Une excellente performance essentiellement due au fait que le compresseur fonctionne sans transmission mécanique de la puissance.

Le prix de vente de la chaudière devrait atteindre environ 10 000 euros, soit le prix d’une pompe à chaleur de moyenne gamme.

Un avenir radieux en perspective pour la chaudière à gaz innovante

Le projet de chaudière thermodynamique développé par BoostHeat est soutenu par de nombreux partenaires tels que GrDF, ENGIE, l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie) et l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) dans le cadre du projet COMANCHE qui porte sur le développement d’un compresseur thermique à haute efficacité.

Le projet a connu une avancée majeure en 2015 grâce à la signature d’un partenariat avec Dalkia. Le contrat prévoyait notamment la mise en place de tests de commercialisation, qui débuteront dès l’hiver 2015 chez les clients de l’entreprise de services énergétiques. Afin d’augmenter le rayonnement de l’innovation technique de BoostHeat, Dalkia s’engageait également à promouvoir l’installation.  

La chaudière thermodynamique devrait être vendue à partir de 2017, en partenariat avec le DESC, centre de pilotage des installations chez Dalkia. Le déploiement se ferait d’abord au sein du secteur tertiaire, puis dans les bâtiments de logements collectifs, avant d’investir les maisons individuelles.

D’autres opportunités de partenariat se sont profilées pour l’entreprise au fil des années. Parmi les dernières en date, on notera l’installation de l’entreprise BoostHeat courant 2016 sur un site de fabrication de Bosch, à Vénissieux (Rhône), dans le cadre d’un accord de revitalisation. Cette installation permettra le développement et l’industrialisation de sa nouvelle génération de chaudières thermodynamiques à l’horizon 2018.

Fin 2016, l’entreprise BoostHeat, a également connu une évolution majeure concernant son capital. Fluxys, un groupe d’infrastructures de transport de gaz naturel indépendant belge, est en effet entré au capital de la société, à hauteur de 7,39 %.

À l’horizon 2020, l’entreprise souhaite produire 100 000 chaudières à gaz thermodynamiques par an ; un objectif ambitieux qui équivaudrait à une part de 1 à 2% du marché européen du remplacement de chaudières.

Forte de ses ambitions et sûre de sa réussite, BoostHeat prévoit la construction d’une unité de production de 10 000 m2 à Lyon, Rennes ou Toulouse. 

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème