L’Anah n’a jamais distribué autant d’aides à la rénovation qu’en 2014. Pour continuer de répondre au mieux à la demande, l’Agence nationale de l’habitat entend dématérialiser une partie de ses procédures, venir en aide aux copropriétés et aux collectivités locales et offrir une évaluation plus précise des dispositifs qu’elle propose.

Calculer le montant de ma prime

L’Anah et ses aides s’adaptent à la demande

Rénovation : les aides de l’ANAH évoluent

Le 9 juillet 2015, l’Agence nationale de l’habitat a publié son rapport d’activité annuelle, faisant part d’un niveau d’activité jamais atteint pour l’agence. Au total, ce sont 75 000 logements qui ont pu bénéficier des aides à la rénovation mises en place par l’Agence.

Destinés en priorité aux ménages les moins aisés, ces accompagnements financiers concernent les logements insalubres ou en situation de précarité énergétique, les personnes ayant des revenus modestes et les personnes âgées contraintes d’adapter leur lieu de vie en fonction de leur perte d’autonomie.

85% des aides de l’Anah sont destinées à la rénovation thermique. À ce titre, le programme « Habiter Mieux », dédié à la rénovation thermique des logements de ménages modestes, remporte un succès au-delà des espérances. Il a en effet atteint ses objectifs un an avant l’échéance prévue, en aidant près de 50 000 logements en 2014, soit deux fois plus qu’en 2013 et quatre fois plus qu’en 2012.

Si l’on compte le Fonds d’aide à la rénovation thermique, l’Anah a distribué 716,8 millions d’euros l’an dernier, générant environ 1,4 milliard d’euros de dépenses en travaux, soit 28 000 emplois. Le montant perçu par foyer rénové atteint en moyenne 6300€ ; c’est 1000€ de plus qu’en 2013. La hausse de ces aides a été permise par une augmentation du budget octroyé à l’Anah, mais aussi par l’implication des fournisseurs d’énergie dans le cadre de l’obligation de réduction des émissions à laquelle ils sont soumis.

Des aides à la rénovation qui changent

De plus en plus sollicitée, l’Anah est sur le point de moderniser son fonctionnement pour accompagner au mieux les ménages. Dès 2017, l’agence devrait procéder à la dématérialisation de ses procédures de dépôt et d’instruction de dossiers pour l’obtention d’aides à la rénovation. Objectif : simplifier le traitement des procédures qui gagnera en rapidité et en efficacité.

L’agence proposera également son aide aux copropriétés et aux collectivités locales comme elle a déjà commencé à le faire afin d’étendre son champ d’action. L’Anah devrait également procéder à l’évaluation de ses programmes pour s’assurer qu’ils correspondent aux besoins des aidés. L’évaluation du programme « Habiter Mieux » révèle d’ores et déjà que sans les aides de l’Anah, 83% des ménages sondés n’auraient pas effectué de travaux de rénovation. Ces coups de pouce financiers ont permis aux foyers bénéficiaires de réaliser des économies d’énergie situées entre 39 et 50%, selon qu’ils soient propriétaires occupants ou bailleurs. Un constat encourageant pour l’Agence nationale de l’habitat, pour qui l’avenir s’annonce prospère.

Calculer le montant de ma prime

Découvrez si vos travaux sont assujettis à des aides et financements :

Sur le même thème