Vous avez envie d’effectuer des travaux de rénovation énergétique pour votre logement avant l’arrivée de l’hiver. Des aides financières aux travaux d’économie d’énergie sont là pour vous accompagner dans vos démarches.

La prime énergie

Les particuliers peuvent profiter de la prime énergie lors de leurs travaux de rénovation énergétique, qu’il s’agisse d’isolation, d’installation d’équipement de chauffage ou de production d’énergie à partir d’énergies renouvelables. Ce dispositif est soumis à plusieurs contraintes :

  • la demande de prime avant d’engager les travaux ;
  • le logement doit avoir plus de deux ans ;
  • l’équipement et les matériaux conformes aux normes en vigueur ;
  • les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Calculer le montant de ma prime énergie

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une mesure fiscale permettant aux ménages d’être remboursés à la hauteur de 30 % des sommes engagées pour certains travaux de rénovation énergétique dans leur habitation principale. Ces travaux doivent être, eux aussi, réalisés par un artisan RGE. En temps voulu, il vous faudra appliquer les dépenses sur votre déclaration fiscale.

Estimer le montant de mon crédit d’impôt 

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est réservé aux particuliers réalisant au moins deux types de travaux : isolation, travaux de chauffage, travaux de production d’énergie ou de ventilation. Remboursable sur 15 ans, il peut atteindre jusqu’à 30 000 €. Pour en bénéficier, les particuliers doivent faire appel à un artisan qualifié.

Le taux de TVA à 5,5 %

Pour les travaux de rénovation énergétique dans les logements achevés depuis plus de deux ans, les particuliers profitent d’un taux de TVA réduit. Isolation, installation d’équipement de chauffage ou de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables sont concernées par ce taux. Cette mesure incitative s’applique autant au prix d’achat du matériel qu’au coût de la main-d’œuvre pour la pose.

Renseignez-vous sur les autres aides

Dans le cadre de son programme « Habiter mieux », l’Anah (Agence nationale de l’habitat) octroie des aides pour les travaux de rénovation énergétique réalisés dans des logements de plus de 15 ans. Elles sont destinées aux propriétaires occupants, aux bailleurs ou aux copropriétaires. Accordées sous conditions de ressources, elles peuvent représenter jusqu’à 50 % du montant total des travaux. Les collectivités territoriales peuvent aussi encourager ces travaux grâce à des aides souvent méconnues. De même, il est possible d’obtenir une aide des caisses de retraite, de l’Ademe, voire de bénéficier d’une exonération de la taxe foncière. En résumé, renseignez-vous auprès des différentes administrations et organismes (espaces info énergie par exemple) pour connaitre les aides auxquelles vous pouvez prétendre. 

Êtes-vous éligible aux aides publiques ?

Le saviez-vous ?

Toutes les aides ne sont pas cumulables. À vous d’étudier la solution la plus avantageuse.

Découvrez si vos travaux sont assujettis à des aides et financements :

 

Sur le même thème