Cette année encore, le gouvernement propose de nombreuses aides pour la rénovation énergétique d’un logement. L’énergie tout compris revient pour vous sur ces aides et les nouveautés disponibles en 2016.

Calculez vos économies d’énergie

Eco-prêt à taux zéro : du nouveau pour cette aide à la rénovation énergétique en 2016
Le point sur les aides à la rénovation énergétique en 2016

L’année 2016 marque un renforcement de l’éco-prêt à taux zéro. Ce prêt, d’un montant maximal de 30 000 €, est accordé aux ménages qui souhaitent entreprendre des travaux d’économies d’énergie dans leur logement. En 2016, l’éco-prêt est prolongé pour 3 ans. Les devis des entreprises réalisant les travaux peuvent désormais être fournis après l’émission de l’offre de prêt.

Maintien du CITE en 2016

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est maintenu jusqu’à la fin de l’année 2016. Ce crédit d’impôt représente une des aides à la rénovation énergétique les plus importantes, puisqu’il permet de déduire 30 % du montant des travaux dans une limite de dépenses de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple.

L’Anah propose de nouvelles aides pour la rénovation énergétique

En 2016, le budget de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) augmente de 70 millions d’euros. Cette hausse importante devrait dans un premier temps permettre à l’organisme d’accéder à davantage de demandes concernant des aides à la rénovation énergétique en 2016, mais aussi d’écourter les délais d’attente. Par ailleurs, deux nouvelles aides voient le jour à l’Anah :

  • Le micro-crédit pour ménages modestes : l’agence propose aux ménages les plus modestes un micro-crédit accompagné afin de financer plus facilement le montant restant à leur charge lors de travaux de rénovation énergétique ;
  • La prime complémentaire pour les ménages modestes : cette année, dans le cadre de son programme Habiter Mieux, l’Anah prend en charge 10 % des travaux de rénovation énergétique pour les ménages aux revenus modestes ou très modestes, dans la limite respective de 1 600 et 2 000 €. Cette aide supplémentaire intervient uniquement si les travaux réalisés permettent d’améliorer la performance énergétique du logement à hauteur de 25 % ou plus ;
  • La prime exceptionnelle pour les propriétaires bailleurs : jusqu’au 31 décembre 2017, une prime exceptionnelle de 1 000 € peut être octroyée aux propriétaires bailleurs qui confient leur logement conventionné à une structure d’intermédiation locative ou à une agence immobilière sociale pour une durée minimale de 3 ans.

Le Pacte Energie Solidarité

Le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a prolongé pour l’année 2016 son programme Pacte Energie Solidarité. Cette aide s’adresse aux ménages en situation de précarité énergétique : il leur permet d’isoler les combles perdus de leur maison individuelle à partir de 1 €.

Le saviez-vous ?

Les plafonds de ressources pris en compte pour le programme Pacte Energie Solidarité sont les mêmes que ceux de l’Anah.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème