Le 29 octobre dernier à Nancy, François Hollande a annoncé différentes mesures visant à simplifier le PTZ et à élargir l’accès à ce prêt dans l’ancien. Que dit finalement la Loi de Finances 2016 quant à l’évolution de l’éco-prêt à taux zéro ?

Calculez vos économies d’énergie

Rappel : le prêt à taux zéro aujourd’hui

Prêt à taux zéro : ce qui va changer en 2016

À l’heure actuelle, le PTZ ou prêt à taux zéro (à ne pas confondre avec  l’éco-prêt à taux zéro), est un prêt accordé par les banques et consenti sans intérêt. La somme empruntée est remboursable sur différentes durées, en fonction des revenus du ménage. Ce prêt est accordé sous conditions de ressources et s’applique principalement à l’achat d’une résidence principale neuve. Toutefois, il est possible d’obtenir un PTZ dans l’ancien si des travaux sont effectués dans le logement à hauteur de 25% du coût total, et si le logement se situe dans une des 30 000 communes rurales dites de zone C.

Quels changements pour le prêt à taux zéro ?

Les différentes annonces du chef de l’État concernent aussi bien la simplification du prêt à taux zéro que son élargissement dans l’ancien.

Un PTZ plus accessible

Jusqu’alors, seuls les ménages aux revenus les plus modestes pouvaient bénéficier d’un différé de remboursement afin de rembourser plus facilement le prêt principal pendant les premières années. Avec les modifications du PTZ, ce sont tous les ménages éligibles qui pourront profiter de 5 ans de différé de remboursement pour mieux maîtriser leur budget. Il est également envisagé d’augmenter les plafonds de ressources afin de permettre à plus de ménages d’obtenir le PTZ pour devenir propriétaires. Par ailleurs, le montant du prêt devrait être augmenté, passant d’environ 20% du prix d’achat à 40%.

Élargissement du PTZ dans l’ancien

Amorcé en septembre 2014, l’élargissement du PTZ dans l’ancien ne concernait jusqu’à présent que les logements situés dans des zones spécifiques. François Hollande a annoncé que le prêt sera bientôt accordé aux ménages de la « quasi-totalité du territoire » : le PTZ dans l’ancien pourrait alors permettre de financer un logement dans les zones urbaines, toujours à condition que des travaux à hauteur de 25% du prix d’achat soient effectués dans ce logement.

Modifications du PTZ : quels conséquences ?

Les changements à venir dans le PTZ devraient avoir deux effets positifs. D’abord, plus de ménages pourront devenir propriétaires malgré des revenus plutôt modestes, ce qui constitue une sécurité pour l’avenir. Les ménages bénéficieront également de plus de souplesse dans la gestion de leur budget. D’autre part, les secteurs de l’immobilier et du bâtiment profiteront d’un regain d’activité grâce à l’élargissement du PTZ, puisque le nombre d’acquéreurs solvables augmentera.

 

 

Le saviez-vous ?

Le prêt à taux zéro ne peut financer qu’une partie du montant total de l’achat : il doit donc être complété par d’autres prêts immobiliers.

Calculez vos économies d’énergie

Découvrez si vos travaux sont assujettis à des aides et financements :

Sur le même thème