L’État va mettre en place plusieurs mesures pour venir en aide aux 12 millions de Français qui sont en situation de précarité énergétique. Les explications, avec L’énergie tout compris.

Calculez vos économies d’énergie

Près de 6 millions de foyers sont touchés par la précarité énergétique
précarité_énergétique

L’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) vient de dévoiler les résultats alarmants de l’enquête lancée en 2013 par l’Insee : 5, 6 millions de foyers ont rencontré des difficultés à se chauffer et étaient dans l’impossibilité de régler leurs factures de gaz et d’électricité en 2016, soit 500 000 ménages de plus qu’en 2014.

Au total, cela représente près de 12 millions de personnes en situation de précarité énergétique en France. Autrement dit, un Français sur cinq a consacré plus de 10 % de ses revenus pour payer sa facture énergétique ou a déclaré ressentir une sensation de froid dans son logement en 2016. Un million de ménages cumulerait même cette « situation d’inconfort thermique » avec celle de « vulnérabilité économique ». Les moins de 30 ans sont les plus touchés avec un total de 10 à 13 % des foyers précaires (sans compter les étudiants), et 80 % des personnes concernées par la sensation de froid sont locataires de leur logement.

Le saviez-vous ?

Pour lutter contre la précarité énergétique, l’Ademe préconise une aide financière de l’ordre de 1,5 à 2 milliards d’euros, soit entre 526 et 735 € par ménage. Pour information, le budget énergétique moyen annuel d’un ménage s’élevait à 2 861 € en 2015.

Les mesures de l’État pour lutter contre la précarité énergétique

Si le chèque énergie a été mis en place par l’État en 2015 pour aider les ménages en situation de précarité énergétique, il est encore aujourd’hui au stade de l’expérimentation. Le gouvernement compte ainsi accélérer sa mise en place pour que 4 millions de Français puissent en bénéficier d’ici 2018. Le montant de cette aide se situe actuellement entre 48 et 227 € en fonction des revenus de chaque foyer. À noter enfin que le chèque énergie est accessible quelle que soit l’énergie de chauffage utilisée

Toutefois, le chèque énergie seul ne suffit pas à lutter contre la précarité énergétique. C’est en tout cas l’avis de nombreux experts, à l’instar de Bruno Lechevin, président de l’ONPE, qui a récemment déclaré : « si l’aide au paiement des factures est une action urgente nécessaire, l’action de fond c’est la rénovation de l’habitat pour que les ménages précaires consomment mieux et moins ».

La loi relative à la transition énergétique, instaurée en 2015, prévoit un objectif de rénovation de 500 000 logements par an à partir de 2017. L’Agence nationale de l’habitat (Anah), qui a déjà mis en place plusieurs aides financières à destination des personnes en situation de précarité énergétique, a d’ailleurs annoncé que 70 000 logements seront rénovés à sa charge cette année.

 

Le saviez-vous ?

60 % des logements en France ont été construits avant que la première réglementation thermique ne soit instaurée, c’est-à-dire avant le 1er janvier 1975 (chiffres de l’enquête PHEBUS réalisée en 2012).

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème