La Cour des Comptes a publié un rapport selon lequel les aides accordées aux particuliers souhaitant effectuer des économies d’énergies devraient être mieux ciblées.

La Cour des Comptes préconise une meilleure répartition des aides au financement des équipements d'économies d'énergie

Le rapport vise plus particulièrement le « Fonds chaleur » à savoir le montant des aides destinées à l’acquisition d’équipements de chauffage notamment par le biais du Crédit d’Impôt Développement Durable. Le financement lié à la géothermie et au solaire thermique représente une part importante du prix d’achat de ces équipements. Ce sont les 2 filières les plus soutenues.

Concernant le solaire thermique, certains équipements ne seraient pas les plus efficients selon la cour des comptes en termes d’économies d’énergie. Alors que pour la géothermie, des actions devraient  être envisagées afin de réduire le coût des forages et de faciliter le financement des opérateurs.

C’est pourquoi le rapport préconise une redistribution de ces aides vers les filières les « plus efficientes ». Ainsi, plusieurs critères seraient retenus pour évaluer l’efficience d’un équipement à savoir son coût d’achat, son importance dans la production énergétique nationale ainsi que les emplois qu’il peut générer. En outre, le coût des émissions de CO2 pourrait être pris en compte par des dispositifs fiscaux ou des dispositifs liés à leurs marchés respectifs.

Enfin pour la biomasse, les aides publiques devraient favoriser prioritairement la production de chauffage alors que la production d’électricité n’en serait qu’accessoire.

Au final, la Cour des Comptes se veut optimiste quant aux perspectives du marché du matériel de chauffage individuel.

 

Découvrez si vos travaux sont assujettis à des aides et financements :

Sur le même thème