Si des travaux d’amélioration énergétique sont votés par l’assemblée générale de votre copropriété, sachez que vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE) et du prêt à taux zéro de manière individuelle. Les explications avec L’énergie tout compris.

Calculez votre crédit d'impôt 2016

Crédit d’impôt 2016 et copropriété

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a été reconduit en 2016. Il est donc possible de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu si vous faites des travaux d’amélioration énergétique à votre domicile.

On le sait moins, mais cette aide est également applicable sur les travaux décidés par votre copropriété. Par exemple, si l’assemblée générale a voté la réalisation de travaux d’isolation par l’extérieur de la façade de l’immeuble, chaque copropriétaire peut profiter du crédit d’impôt 2016 pour financer une partie des travaux.

Quelles conditions pour profiter du crédit d’impôt ?

Pour bénéficier du crédit d’impôt 2016 pour la transition énergétique lors de travaux de copropriété, les conditions sont les mêmes que pour une maison individuelle :

  • les travaux doivent être effectués par un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’environnement) ;
  • les matériaux utilisés doivent eux-aussi être reconnus pour leurs performances énergétiques ;
  • les travaux doivent être effectués avant le 31 décembre 2016.

Ces travaux d’amélioration énergétique doivent permettre à l’ensemble de la copropriété de mieux maîtriser ses dépenses énergétiques, voire de lutter contre la précarité énergétique, en améliorant l’isolation du bâtiment, des fenêtres, du toit permettant ainsi de réduire les ponts thermiques.

Le crédit d’impôt 2016 est appliqué à titre individuel sur les impôts sur le revenu. Son montant est calculé au prorata de la quote-part de chaque propriétaire et est déduit du montant des impôts. Si vous êtes non-imposable, vous recevez le montant du crédit d’impôt par chèque ou virement.

 

Le saviez-vous ?

Sous certaines conditions de ressources, les propriétaires peuvent cumuler les aides et bénéficier du prêt à taux zéro (PTZ) pour le financement des travaux d’amélioration énergétique de la copropriété.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème