Le déploiement du chèque énergie est l’une des grandes mesures prévues par la loi de transition énergétique. En quoi consiste concrètement cette aide ? Quelles sont les modalités pour en bénéficier ? Le point avec L’énergie tout compris.

Calculez vos économies d’énergie

Rappel : le chèque énergie, c’est quoi ?
cheque_energie

La mise en place du chèque énergie a été prévue dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Ce dispositif est destiné à lutter contre la précarité énergétique et à aider les foyers aux revenus modestes à payer leurs factures de chauffage. Électricité, gaz… Le chèque énergie sera utilisable quelle que soit l’énergie de chauffage des ménages concernés pour payer au choix un abonnement ou directement une livraison d’énergie. Il remplacera à terme les tarifs sociaux de l’énergie pour le gaz et l’électricité.

À l’heure actuelle, le chèque énergie est testé dans quatre départements, à savoir l’Ardèche, l’Aveyron, les Côtes d'Armor et le Pas-de-Calais. Il devrait être étendu à l’ensemble du territoire au plus tard le 1er janvier 2018.

En pratique, le chèque énergie est une aide nominative et sera envoyé une fois par an aux ménages concernés. Son montant sera déterminé en fonction du nombre de personnes composant le foyer et leurs revenus.

infographie_cheque_energie

Le saviez-vous ?

Aucune démarche ne devra être effectuée par les ménages. Ce sont leurs déclarations fiscales qui permettront de déterminer la nécessité de bénéficier du chèque ou non.

Le chèque énergie aujourd'hui

Le chèque énergie est un dispositif destiné à aider environ 4 millions de ménages en situation de précarité énergétique. Selon Le Parisien, environ 1,3 million de personnes sont susceptibles de percevoir moins d’aides après la disparition des tarifs sociaux. Il s’agit essentiellement des ménages bénéficiant à la fois des tarifs sociaux pour le gaz et l’électricité. Alors que certains foyers pouvaient toucher autour de 220 € par an, la mise en place du chèque énergie pourrait faire baisser cette aide de 70 € environ, soit passer à 150 € environ.

Le Parisien soulève également le problème de dimensionnement du chèque énergie. Il est d’environ 3,8 millions pour ce dernier contre 4,2 millions pour les tarifs sociaux.

Par ailleurs le fait de ne plus se baser sur les profils bénéficiant de la CMU (couverture médicale universelle) pour attribuer cette aide sociale mais sur les déclarations d’impôts, peut rallonger les délais pour recevoir l’aide alors qu’aujourd’hui, les tarifs sociaux sont accordés automatiquement.

Il faut savoir que les logements des familles touchées doivent être rénovés sur le plan thermique. Cela permettrait une baisse durable de la facture de chauffage et une meilleure appréhension des futures augmentations des prix de l’énergie.

Le chèque énergie constitue donc une aide intéressante mais certains ajustements pourraient être nécessaires pour ne pas que certains foyers soient davantage fragilisés sur le plan financier.

 

Le saviez-vous ?

Pour toute question relative au chèque énergie, rendez-vous sur le site officiel créé par le gouvernement : www.chequeenergie.gouv.fr. Il donne notamment la possibilité d’effectuer une simulation et d’avoir une estimation du montant du chèque énergie.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème