De nombreuses aides sont proposées aux particuliers et aux copropriétés souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique. Meilleure isolation, chauffage plus performant, installations plus respectueuses de l’environnement : de nombreux travaux sont pris en charge, en fonction de la situation et des revenus de chacun. Découvrez les nouveautés qui entreront en vigueur dès le 1er janvier 2016.

Calculez vos économies d’énergie

Aides à la rénovation énergétique : nouveautés 2016

Propriétaires, occupants, propriétaires bailleurs et copropriétaires peuvent également bénéficier d’aides à la rénovation énergétique pour améliorer la performance thermique de leur logement. Ces aides, qui prennent la forme de prêts, de subventions ou d’allègements d’impôts, sont dispensées pour :

  • réaliser un diagnostic énergétique ;
  • initier des travaux pour améliorer la performance énergétique de son logement ;
  • s’équiper d’appareils et installations performants ou fonctionnant à l’aide d’énergies renouvelables ;
  • réduire la taxe sur le foncier bâti (si vous bénéficiez du CITE).

Elles peuvent être proposées par le Conseil régional, le Conseil départemental, votre intercommunalité (communauté urbaine, communauté d’agglomération, communauté de commune) ou par votre commune directement. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de ces entités pour bénéficier de ces aides à la rénovation énergétique.

Le saviez-vous ?

Ces aides régionales, départementales ou locales viennent compléter les aides nationales que sont le CITE, l’éco-prêt à taux zéro ou le programme « Habiter Mieux » de l’Anah. Vous pouvez donc bénéficier d’une aide nationale et de l’une de ces aides lors de la réalisation de vos travaux.

 

Découvrez si vos travaux sont assujettis à des aides et financements :

Sur le même thème