Le Gouvernement s’apprête à mettre en place un plan permettant de multiplier par 3 le nombre de rénovations énergétiques de logements. Ce dispositif s’appuiera sur de nouvelles primes à la rénovation et sur une communication plus importante sur l’efficacité énergétique.

 

Une prime accordée en fonction du revenu

3 000 euros pour les particuliers avec la prime Hollande

La « prime Hollande » qu’avait annoncée le Président de la République durant l’été fera partie de ce plan. Cette subvention sera accordée en fonction du revenu des particuliers souhaitant entreprendre les travaux.

Pour rappel, l’objectif du gouvernement est de procéder à la rénovation énergétique de 500.000 logements par an. Actuellement le nombre de rénovations stagne à environ 150.000 par an, d’où la nécessité de les tripler afin d’approcher l’objectif initial.

 

Jusqu’à 3000 euros de prime pour les ménages les plus modestes

Pour la majorité des bénéficiaires, la prime sera de 1.350 euros. Seules les personnes célibataires ayant un revenu annuel inférieur à 25.000 euros et les couples n’excédant pas les 35.000 euros de revenus seront éligibles à cette prime.

Cette aide pourra augmenter jusqu’à 3.000 euros pour les ménages les plus modestes. Un bonus supplémentaire réservés aux couples dont les revenus ne dépassent pas 26.000 euros pour ceux habitant en province et 35 000 euros pour les couples habitant en Ile de France.

En outre, cette prime de 3.000€ pour les couples est complémentaire à celle de l’ANAH car elle répond aux mêmes conditions d’éligibilité.

 

Une nouvelle prime s’ajoutant au futur crédit d’impôt

Cette nouvelle aide en faveur des ménages souhaitant améliorer leur efficacité énergétique s’ajoutera au crédit d’impôt annoncé par François Hollande lors de son intervention du 15 septembre.

L’ensemble du dispositif contribuera à atteindre l’objectif de 500.000 logements rénovés par an jusqu’en 2017.

 

Découvrez si vos travaux sont assujettis à des aides et financements :

Sur le même thème